À Avignon, «La Cargaison» aide les morts de la répression à trouver la paix

À avignon, «la cargaison» aide les morts de la répression à trouver la paix 60eb9dbe19741.jpeg
À avignon, «la cargaison» aide les morts de la répression à trouver la paix 60eb9dbe19741.jpeg
L'auteur Souleymane Bah et les acteurs Nadège Ouedraogo, Serge Yéroné Koto et Vincent Minne à la fin de la représentation de «La Cargaison».
L’auteur Souleymane Bah et les acteurs Nadège Ouedraogo, Serge Yéroné Koto et Vincent Minne à la fin de la représentation de «La Cargaison». © Pascal Gely – Pascal Gely/RFI

Il a reçu le Prix RFI Théâtre 2020, et le voilà programmé au festival d’Avignon, dans le sud de la France. Le Guinéen Souleymane Bah est l’auteur de la pièce La Cargaison, programmée dimanche dans le cycle de lectures « Ça va, ça va le monde » produit par RFI, le Festival d’Avignon et la compagnie Eutopia avec le soutien de la SACD (Société des auteurs compositeurs) et de l’Institut français. La Cargaison s’inspire de la répression d’une manifestation de l’opposition contre une modification constitutionnelle, en octobre 2019, à Conakry, au cours de laquelle onze personnes avaient été tuées. 

De notre envoyé spécial à Avignon, Sébastien Jedor

 

À Avignon, «La Cargaison» aide les morts de la répression à trouver la paix

NewsletterRecevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mail



Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :