À Kinshasa, les derniers préparatifs au mémorial du héros national Lumumba

À kinshasa, les derniers préparatifs au mémorial du héros national lumumba 62bbac0a34a61.jpeg
À kinshasa, les derniers préparatifs au mémorial du héros national lumumba 62bbac0a34a61.jpeg

Publié le : Modifié le :

                Le recueillement se poursuit en RDC plus d'une semaine après le retour de la dépouille de Patrice Lumumba. Le deuil national a débuté ce lundi 27 juin 2022 et le héros national doit être inhumé jeudi prochain dans un mémorial construit spécialement pour l’occasion.                 </p><div readability="70.495717884131">

                <p><em>De notre envoyée spéciale à Kinshasa, </em>

Des voitures, des motos, des camions et des embouteillages, le début du deuil national n’a visiblement pas transformé le visage de la capitale Kinshasa. Néanmoins, d’immenses affiches avec le portrait de Patrice Lumumba et certaines de ses citations rappellent le programme de ces commémorations, qui doivent durer jusqu’au 30 juin, anniversaire des 62 ans de l’indépendance. 

<div class="m-em-image">

Des affiches géantes de Lumumba dans les rues de Kinshasa.
Des affiches géantes de Lumumba dans les rues de Kinshasa. © Paulina Zidi / RFI
    </div>À l’échangeur de Limete, au bruit de la circulation s’ajoute celui des travaux. Alex Tshamala est le concepteur du mausolée qui va accueillir la dépouille de Patrice Lumumba : « <em>C’est ça l’axe de ce site</em>, explique-t-il en se mettant au milieu de l’échangeur. <em>Et quand vous allez en fin de perspective, c’est là que vous avez le mémorial où reposera finalement notre héros national Patrice Emery Lumumba</em>. » </p><h2>Un socle en marbre </h2><p>À ses côtés, le chantier s’active pour finir dans les temps. Depuis le 19 avril, les ouvriers sont à l’œuvre jour et nuit, ajoute-t-il, et ils finissent tout juste d’installer le socle en marbre sur lequel sera posé le cercueil. Un souhait de la famille : « <em>Étant donné que notre héros national était un grand chef coutumier, voilà pourquoi ils avaient souhaité que le socle soit en hauteur, environ d’un mètre.</em> » 

Après l’inhumation de jeudi, « on va s’arrêter deux jours, confie un responsable des travaux, et puis on devra reprendre, car il reste encore du travail. » Il faudra en effet attendre le mois d’août pour que le lieu puisse accueillir ses premiers visiteurs.

À lire aussi : Patrice Lumumba : retour à Shilatembo, le site du dernier jour

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :