Abus sexuels commis par des humanitaires: l’UE suspend ses financements à l’OMS en RDCongo

abus sexuels commis par des humanitaires: l’ue suspend ses financements à l’oms en rdcongo 6180912ad79f9.jpeg
abus sexuels commis par des humanitaires: l’ue suspend ses financements à l’oms en rdcongo 6180912ad79f9.jpeg

La Commission européenne a temporairement suspendu ses financements pour les programmes de l’Organisation mondiale de la Santé en République démocratique du Congo après les révélations sur des abus sexuels commis par plusieurs de ses employés dans ce pays, a annoncé vendredi un porte-parole « Les conclusions du rapport de la Commission indépendante publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 28 septembre 2021 sont extrêmement graves. Les faits rapportés sont choquants », a expliqué un porte-parole de la Commission européenne, Balazs Ujvari.

« La Commission a temporairement suspendu ses paiements et s’abstiendra d’accorder de nouveaux financements liés aux activités humanitaires entreprises par l’OMS en République démocratique du Congo », a-t-il ajouté. Les montants concernés totalisent un peu plus de 20 millions d’euros.

« Cette mesure n’affecte pas le financement de l’UE pour les opérations de l’OMS ailleurs », a-t-il précisé.

« La Commission adopte une tolérance zéro à l’égard de toute allégation d’exploitation, d’abus et de harcèlement sexuels, et de toute autre forme d’inconduite de la part de membres d’organisations partenaires bénéficiant de fonds européens », a-t-il rappelé.

Le 28 septembre, une commission d’enquête indépendante a publié un rapport dévastateur pour l’OMS, qui établit que 21 de ses employés au moment des faits, parmi 83 auteurs présumés d’abus sexuel, ont commis de telles exactions contre des dizaines de personnes en RDC pendant l’épidémie d’Ebola de 2018-2020.

« Nous attendons de tous nos partenaires qu’ils disposent de garanties solides pour prévenir de tels incidents inacceptables et qu’ils agissent de manière décisive dans de telles situations », a déclaré le porte-parole de l’exécutif européen.

La Commission demande à l’OMS d’engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces abus et apporte le soutien nécessaire aux victimes.

« La Commission est prête à examiner et, si nécessaire, à suspendre le financement de tout partenaire qui ne respecte pas les règles et normes éthiques et professionnelles élevées prévues dans nos contrats et accords de partenariat », a insisté le porte-parole.

L’OMS a mis fin au contrat de quatre des 21 personnes directement impliquées qu’elle employait encore. Deux hauts responsables de l’Organisation ont été placés en congés administratifs.

Que pensez-vous de cet article?

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :