Afrique football Coupe du Monde 2022 : « Je pense que ça va être un grand match », Joseph-Antoine Bell à propos du match Cameroun – Algérie

afrique football coupe du monde 2022 : « je pense que ça va être un grand match », joseph antoine bell à propos du match cameroun – algérie 61ecb5147aa6e.jpeg
afrique football coupe du monde 2022 : « je pense que ça va être un grand match », joseph antoine bell à propos du match cameroun – algérie 61ecb5147aa6e.jpeg

Au sortir du tirage au sort des barrages de la Coupe du monde 2022 tenu ce samedi à Douala au Cameroun, l’ex gardien du Cameroun, Joseph-Antoine Bell a réagi par rapport à la rencontre qui opposera l’Algérie au Cameroun en mars prochain. Occasion pour lui de revenir sur l’élimination précoce de l’Algérie à la CAN 2021.

 

Sur le match Cameroun – Algérie 

Je pense que ça va être un grand match. Comment vous faite pour ne pas voir un grand match lors que vous avez des Mahrez sur le terrain, vous aurez forcément un grand match et ça ne sera pas ce qu’on a vu pendant la CAN. C’est sûr, ça sera différent. La revanche ne vous faite pas gagner les matchs. Vous gagnez les matchs parce que vous vous êtes bien préparés. Les Algériens voudront gagner parce qu’ils veulent aller en Coupe du monde. Ils ont pu participer à leur dernière Coupe du monde (2014) pas parce qu’ils avaient une revanche. Chacun joue ses matchs pour les gagner et je ne crois pas du tout à l’idée de la revanche. Je pense qu’aujourd’hui ce qui est bon pour les Algériens c’est de comprendre pourquoi ils n’ont pas été performants au Cameroun et donc forcément essayer de les corriger.

Sur l’élimination précoce de l’Algérie à la CAN 2021

Mais bien sûr, vous savez, le vainqueur d’une compétition est celui qui est concentré sur son jeu et sur sa volonté de gagner et non pas sur le vent, sur le soleil, sur le public et sur toutes sortes de réserves et donc l’équipe d’Algérie qui est arrivée au Cameroun en parlant plus du terrain, du vent, du soleil, de l’heure du match alors qu’elle a été au Qatar où il faisait 45°, elle s’est pas plainte. Vous croyez que quand les Camerounais viennent en Algérie ils trouvent le climat du Cameroun là-bas ? Quand je suis venu au stade de 5 juillet c’était du synthétique, ici je jouais sur la pelouse naturelle, je me plains pas. Si je perds, j’ai perdu. Vous comprenez ? Si vous voulez changer des choses qui ne dépendent pas de vous, vous perdez forcement le match. Vous pouvez vous améliorer mais vous ne pouvez pas changer l’humidité ni le soleil.

Propos recueillis par la journaliste, Dounia MESLI , Twitter : https://twitter.com/Mesli_Dounia

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :