Alassane Ouattara: «Le départ [annoncé] de Barkhane et Takuba crée un vide»

alassane ouattara: «le départ [annoncé] de barkhane et takuba crée un vide» 620da60f09d64.jpeg
alassane ouattara: «le départ [annoncé] de barkhane et takuba crée un vide» 620da60f09d64.jpeg

Publié le :

                Dans une interview exclusive à RFI et France 24, le président ivoirien Alassane Ouattara ne cache pas son inquiétude devant le départ annoncé des forces militaires françaises et européennes du Mali.                </p><div readability="48.734693877551">

                <p>« <em>Le départ de Barkhane et Takuba crée un vide, </em>affirme Alassane Ouattara.<em> Nous serons obligés d'augmenter nos forces de défense et d'accroître la protection de nos frontières.</em> »

Sur les lourdes sanctions décidées par la Cédéao contre le Mali, le 9 janvier, le chef de l’État ivoirien affirme : « Nous n’avons pas cherché à punir le peuple malien, mais la Cédéao a des règles. Nous attendons que le gouvernement et la junte nous préparent un calendrier raisonnable et qu’on puisse lever graduellement les sanctions ».

Interrogé sur sa candidature ou non à la présidentielle ivoirienne en 2025, Alassane Ouattara réplique : « Je ne suis pas à la recherche d’un job à 80 ans. Je souhaite que les Ivoiriens choisissent en 2025 quelqu’un de plus jeune que moi et mes prédécesseurs ». Interrogé sur l’hostilité de Laurent Gbagbo à un projet de loi instaurant une limite d’âge aux candidats à la présidentielle, il réplique : « Laurent Gbagbo, ce n’est pas la République ».

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :