Algérie-Énergie: Sonatrach rassure l’Espagne et l’Italie, malgré la crise avec le Maroc

algérie Énergie: sonatrach rassure l’espagne et l’italie, malgré la crise avec le maroc 6170c5153b999.jpeg
algérie Énergie: sonatrach rassure l’espagne et l’italie, malgré la crise avec le maroc 6170c5153b999.jpeg

Publié le :

L’Algérie, à travers sa société nationale d’hydrocarbures Sonatrach, a engagé des discussions avec ses clients traditionnels importateurs de gaz, l’Espagne et l’Italie. Ces pays sont inquiets suite à la crise diplomatique qui s’est aggravée entre Alger et Rabat et qui pourrait conduire à une rupture des importations via le gazoduc « Maghreb-Europe », qui traverse le territoire marocain pour acheminer le gaz algérien vers l’Espagne et le Portugal. L’Algérie multiplie les déclarations et les gestes pour rassurer ses clients en Europe.

Alger veut garantir à ses clients européens « un approvisionnement sûr et stable », même en cas de non-renouvellement du contrat d’acheminement via le Maroc. À dix jours de la fin de ce contrat, aucune annonce officielle algérienne n’a été faite pour un renouvellement. Mais Alger a donné des garanties pour que les réductions dans la fourniture de gaz à l’Europe, enregistrées l’hiver dernier, ne se reproduisent pas.

► À lire aussi : Quelles conséquences après la rupture des relations entre l’Algérie et le Maroc ?

Toufik Hakkar, le PDG de Sonatrach, a voulu aussi rassurer. Il s’est exprimé, lundi 18 octobre, à la télévision nationale algérienne : 

« L’Espagne et l’Italie sont des clients historiques de l’Algérie et de la Sonatrach. Nous sommes liés à eux par des contrats à moyen et long terme. Nous allons livrer à l’Espagne toute la quantité de gaz sur laquelle nous sommes engagés. Nous respecterons nos engagements sur la quantité et les prix, même si les besoins augmentent en interne. »

Toufik Hakkar a ajouté : « Selon le contrat signé avec l’Espagne, nous devrons transporter 10,5 milliards de m³ par an. La ligne Medgaz pourra transporter facilement cette quantité. Si l’Espagne réclame plus, nous avons des usines capables de liquéfier une quantité importante de gaz en un seul jour afin de le transporter. »

Sonatrach a inauguré, il y a quelques semaines, une extension du gazoduc Medgaz sur une distance de 200 kilomètres, ce qui renforce ses capacités d’exportation.

► À lire aussi : Quand les tensions entre l’Algérie et le Maroc fragilisent l’accès au gaz pour l’Espagne

Total
13
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :