Angola: les résultats provisoires des élections générales toujours contestés par l’Unita

angola: les résultats provisoires des élections générales toujours contestés par l’unita 630d6a60193df.jpeg
angola: les résultats provisoires des élections générales toujours contestés par l’unita 630d6a60193df.jpeg

Publié le :

                Alors que l’Angola rendait hommage, dimanche 28 août, à son ancien président José Eduardo dos Santos, le pays est toujours en attente toujours des résultats définitifs des élections générales du mercredi 24 août. Selon les résultats provisoires donnés jeudi par la Commission nationale électorale, le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), du président sortant João Lourenço arrive en tête avec un peu plus de 51% des voix. Derrière, se trouve l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (Unita), d’Adalberto Costa Junior avec un peu plus de 44% des voix. Les commémorations nationales n’ont pas mis de frein à la contestation de ces résultats provisoires.                </p><div readability="61.234882240611">

                <p><em>Avec notre envoyée spéciale à Luanda, </em><strong>Gaëlle Laleix</strong>

« Nous sommes sereins, nous avons notre propre décompte des voix et savons que nous obtiendrons plus de députés », déclare Adalberto Costa Junior, à l’issue des funérailles de José Eduardo dos Santos. Malgré les commémorations nationales, le chef de l’Unita ne perd pas son objectif de vue.

Depuis vendredi, il conteste les résultats provisoires publiés par la CNE. Samedi soir, cinq membres de la Commission, qui en comporte seize, ont menacé de ne pas valider les résultats finaux, en raison de dysfonctionnements qui ont été pointés du doigt. Ces membres étant les représentants des partis d’opposition au sein de la CNE.

Tensions

La contestation des résultats électoraux a généré quelques tensions ce week-end dans certains quartiers de Luanda, comme Cacuaco ou Sambizanga. Des tensions cependant rapidement contrôlées. Les cérémonies d’hommage à José Eduardo dos Santos ayant opportunément permis aux autorités de déployer un dispositif sécuritaire d’envergure, notamment dans le centre-ville.

Des militants de la société civile auraient été arrêtés, selon l’organisation Société civile contestataire qui doit s’exprimer à ce sujet dans la journée.

►À lire aussi L’Angola rend un dernier hommage à José Eduardo dos Santos

            </div>
Total
13
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :