Au Niger, le chancelier allemand rend visite à la mission Gazelle

au niger, le chancelier allemand rend visite à la mission gazelle 628c361610ef0.jpeg
au niger, le chancelier allemand rend visite à la mission gazelle 628c361610ef0.jpeg

Publié le :

                Le chancelier allemand est au Niger. Olaf Scholz a rendu visite ce lundi matin 23 mai à ses soldats de Gazelle, une mission de formation des forces spéciales nigériennes dans l'Azawak, dans la région de Tahoua. Un déplacement placé sous le signe de la sécurité. Mohamed Bazoum veut faire de Gazelle un exemple, à tel point que le président nigérien veut que les Allemands restent plus longtemps.                </p><div readability="62.10016882386">

                <p><em>Avec correspondant à Niamey, </em><strong>Moussa Kaka</strong>

Le point fort de la visite de travail du chancelier allemand a été la visite tôt lundi matin du centre de formation des forces spéciales nigériennes construit et équipé par l’armée allemande à Tillia, dans la région de Tahoua. Depuis plusieurs mois, le contingent allemand, à travers la mission Gazelle, forme et entraîne des soldats nigériens de l’Azawak.

« Des formations de grande qualité et appréciée par les forces armées nigériennes », a estimé le président Bazoum. Cette mission de formation prendra fin en décembre prochain, mais à la demande expresse du Niger, le Parlement allemand a accepté de la prolonger dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. « Le Niger est un pays qui compte pour nous les Allemands », a déclaré le chancelier. Dans l’Azawak nigérien et en plein désert, il a tenu de constater de visu le succès de cette coopération militaire, non loin de la frontière malienne.

Parlant de la situation sécuritaire très difficile dans le Sahel, le chancelier allemand a déclaré que son pays continuera à fournir sa contribution dans la cadre de la Minusma. « Mais la situation ne s’améliorera pas avec la présence de mercenaires russes », a-t-il précisé. La coopération nigéro-allemande, c’est aussi le soutien à la démocratie, à la décentralisation et à l’agriculture, sans oublier l’éducation et la formation professionnelle.

A lire aussi : Après une visite au Sénégal, le chancelier Olaf Scholz attendu au Niger

            </div>
Total
7
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :