Brésil: des jumelles de 18 ans brutalement exécutées par un gang

brésil: des jumelles de 18 ans brutalement exécutées par un gang 60f8cd3ed404a.jpeg
brésil: des jumelles de 18 ans brutalement exécutées par un gang 60f8cd3ed404a.jpeg

Des sœurs jumelles de 18 ans ont été abattues par un gang au Brésil.

Les sœurs Amália Alves et Amanda Alves, ont été assassinées mercredi matin dernier, le 14 juillet, lors d’une horrible diffusion en direct sur Instagram, et la séquence vidéo a depuis été visionnée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. 

Publicité

Les corps sans vie des femmes ont été retrouvés quelques heures seulement après leur mort sur le bord d’une route derrière un complexe de logements à Pacajus, Ceará, au Brésil.

Brésil: des jumelles de 18 ans brutalement exécutées par un gang

Les deux jeunes femmes ont eu des enfants. Amanda Alves a laissé derrière elle une fille de trois ans, tandis que sa sœur Amália Alves a un fils qui n’a que six mois. Un adolescent suspect dans l’affaire du nom de Mateus Abreu âgé de seulement 17 ans a été arrêté et est interrogé par la police. 

Brésil: des jumelles de 18 ans brutalement exécutées par un gang
Le suspect aux mains de la police

Des séquences vidéo ont capturé les derniers moments déchirants des sœurs alors qu’elles s’agenouillaient l’une à côté de l’autre sur la route sale.

Les sœurs ont été forcées de rassembler leurs cheveux en chignon avant qu’Abreu ne leur tire dessus à l’arrière du crâne. Il est ensuite accusé d’avoir tiré deux autres balles sur l’une des sœurs avant de se tenir au-dessus de l’autre victime et de tirer quatre autres balles sur son corps flasque.

Brésil: des jumelles de 18 ans brutalement exécutées par un gang
Les deux sœurs avant leur exécution

LIRE AUSSI: Syrie : une jeune fille de 18 ans abattue pour avoir refusé d’épouser son cousin

Le journal brésilien Diario do Noreste a déclaré dans un rapport que l’adolescent suspect avait déjà été arrêté sept fois. Selon le journal local Jornal de Brasília, les sœurs ont été tuées parce qu’elles en savaient « trop » sur les incidents impliquant des trafiquants de drogue locaux.

Total
208
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :