Burkina Faso: le Parti pour le développement et le changement quitte la majorité

burkina faso: le parti pour le développement et le changement quitte la majorité 6179ff8fd130e.jpeg
burkina faso: le parti pour le développement et le changement quitte la majorité 6179ff8fd130e.jpeg

Publié le :

Son président, Fadel Abdel Aziz Sérémé, l’a annoncé mardi soir par courrier au Premier ministre et au ministre de l’Administration territoriale et président de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle. Une divergence sur les priorités du gouvernement sont la cause de cette décision.

« Nous ne nous reconnaissons pas dans la démarche adoptée par le gouvernement face aux défis du moment », explique Fadel Abdel Aziz Sérémé dans son courrier au Premier ministre. 

« Par défis, il faut comprendre enjeux sécuritaires », explique un observateur, proche du parti. Depuis plusieurs semaines, les terroristes ont étendu leur influence sur la province du Sorou, dans la région de la boucle du Mouhoun, au nord-ouest du pays. Cette province est notamment le fief de Saran Sérémé, fondatrice du PDC et médiatrice du Faso, jusqu’à récemment. 

Elle avait surpris tout le monde en démissionnant le 29 septembre, après près de trois années à ce poste, en invoquant « des convenances personnelles ». Fin octobre, un audio de Saran Sérémé a circulé sur les réseaux sociaux. Elle répond au président des producteurs agricoles du Sorou, qui lui fait part de son inquiétude. « Les populations se sentent abandonnées, consent-elle. Quand elles voient certaines autorités à la télé en train de se pavaner dans des rues marchandes, à des galas, en train de faire de beaux discours, alors qu’elles subissent le joug des terroristes ».

Contacté par RFI, le gouvernement burkinabè n’a pas donné suite à notre requête. 

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :