Burkina Faso: pendant les vacances, des cours d’appui dispensés aux écoliers

burkina faso: pendant les vacances, des cours d’appui dispensés aux écoliers 611b14da35faa.jpeg
burkina faso: pendant les vacances, des cours d’appui dispensés aux écoliers 611b14da35faa.jpeg

Publié le :

Au Burkina Faso, tous les élèves sont en vacances scolaires. Mais à peine les résultats du baccalauréat affichés, les tout-petits et les élèves des classes intermédiaires se préparent pour la prochaine rentrée des classes prévue pour le mois de septembre pour certaines écoles.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Dans plusieurs établissements scolaires, des cours d’appui aux élèves sont organisés par les enseignants. Objectif : réviser les matières de base et occuper sainement les élèves à quelque trois semaines de la reprise des classes.

Au Centre d’Éducation et de Formation Intégré des Sourds et Entendants Benaja, les cours d’appui ont commencé. Madame Dialga née Albertine Lougué, est chargé des élèves du cours moyen première année : le français, les calculs et la résolution des problèmes sont les matières au programme.

« Les cours d’appui sont très très importants, insiste-t-elle, parce que cela aide les enfants à rehausser leur niveau en français, en calcul, et dans toutes les matières que l’on peut faire en classe. »

Activités parascolaires

Ces cours ne sont pas dispensés gratuitement. Il faut payer une somme de 5 000 francs CFA pour le mois. Au niveau du primaire, toutes les classes sont ouvertes, et les cours ont lieu de 7h30 à 12h, les jours ouvrables. « On fait des leçons de grammaire, de conjugaison, on fait des exercices, explique cette jeune élève. On fait des calculs, et puis hier, on a fait une rédaction. »

Ces cours d’appui ne sont pas uniquement destinés à réviser les leçons, ils servent également  d’espaces pour des activités parascolaires selon Laurent Dipama l’un des enseignants : « Quand les parents partent au service, les enfants sont laissés à eux-mêmes, donc dans ils ne savent pas où aller, parfois même, c’est le banditisme. Avec un cadre comme ça, ça peut permettre aux parents d’être sûrs que là où se trouvent leurs enfants, ils sont en sécurité. »

Ces cours d’appui pour les classes du primaire et du secondaire au sein de nombreux établissements d’enseignement, sont une sorte de mise en jambes avant la reprise des classes au mois de septembre 2021.

Total
3
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :