Café éthiopien: une prochaine campagne pleine d’incertitude

café éthiopien: une prochaine campagne pleine d’incertitude 6191bb718f366.jpeg
café éthiopien: une prochaine campagne pleine d’incertitude 6191bb718f366.jpeg

Publié le :

Le conflit armé en Éthiopie pourrait peser sur la prochaine récolte de café. La situation chez le plus grand producteur de mondial de café de qualité est donc surveillée de près par ses partenaires commerciaux.

Si l’année qui vient de s’écouler a été exceptionnelle pour le café éthiopien, grâce aux cours élevés et à une bonne production, la prochaine pourrait l’être beaucoup moins. Et ce pour plusieurs raisons, à commencer par le conflit armé actuel. Chez les producteurs, à 95% de petits exploitants, les difficultés de financement commencent à se faire sentir à cause des perturbations du système bancaire. 

Inquiétude pour la qualité du café

Autre inquiétude, la qualité de la récolte : si à cause de l’insécurité, le ramassage des cerises de café ou le séchage des grains n’est pas fait dans les délais et dans les règles de l’art, la qualité sera forcément affectée. La certification bio du café est aussi en question, car pour octroyer leur label, les certificateurs ont besoin de se déplacer en région. Ce que certains hésitent à faire aujourd’hui. 

Les volumes récoltés pourraient aussi souffrir de la situation. Un producteur qui ne peut pas sortir de chez lui, c’est de la production qui se perd, voire qui peut être volée. 

Pour l’instant, la route qui va d’Addis-Abeba au port de Djibouti n’est pas coupée. Mais les rebelles ne sont pas loin. Et même si la circulation n’était pas interrompue, l’insécurité, elle, pourrait demain perturber l’acheminement des cargaisons de café. 

Le café éthiopien, réputé pour sa qualité, est un produit à forte valeur ajoutée, et donc économiquement précieux. D’où l’inquiétude grandissante des importateurs qui travaillent avec cette origine. 

Fin des avantages douaniers américains sur le café éthiopien

D’autant qu’aux incertitudes liées au conflit s’ajoute pour le café éthiopien une nouvelle menace phytosanitaire qui touche des caféiers dans le sud du pays. 

Les exportations 2022 de café pourraient enfin aussi pâtir de la décision américaine d’annuler d’ici au 1er janvier prochain les avantages douaniers liés à l’Agoa accordés à plusieurs pays, dont l’Éthiopie. Une mesure qui pourrait évoluer vers un boycott du café éthiopien en cas de détérioration de la situation humanitaire sur place. 

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :