Cameroun : au lieu de coller la petite, voici ce que l’autorité administrative demande de coller

cameroun : au lieu de coller la petite, voici ce que l’autorité administrative demande de coller 60fa0b4235334.jpeg
cameroun : au lieu de coller la petite, voici ce que l’autorité administrative demande de coller 60fa0b4235334.jpeg

Il y a moins de deux semaines, une autorité administrative interdisait la chanson de l’artiste Franko « Coller la petite » dans son unité de commandement. D’après Monsieur le préfet de la Mifi dans la région de l’Ouest du Cameroun, cette chanson n’a rien d’instructif. Elle oriente juste la jeunesse vers la perversion et l’invite aux comportements déviants.
Lors d’une interview à la télévision nationale CRTV, le préfet de la Mifi a profité de cette circonstance pour inviter la jeunesse Camerounaise et celle du monde à ne pas coller la petite mais à coller leurs cahiers et livres. Car d’après lui, la réussite dans la vie ne viendra jamais du fait d’avoir collé la petite, mais plutôt d’avoir collé les livres et cahiers.
Le préfet a par ailleurs insisté sur le fait que la jeunesse n’a pas besoin de ce genre de chanson pour son épanouissement et son progrès. Il faut servir à la jeunesse, des chansons instructives qui l’éduquent et la sensibilise.
Malgré toutes ces rappels à l’ordre, force est de constater que cette chanson de l’artiste Franko a pris un envol dans les médias et tout se passe comme si les déclarations du préfet de la Mifi entrent dans les oreilles d’une jeunesse sourde.
Afripeople qu’en pensez-vous ?

Publicité

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :