CAN 2021 CAN 2021 – Bertrand Traoré (Capitaine du Burkina Faso) : « On va se remobiliser pour pouvoir répondre présent »

can 2021 can 2021 – bertrand traoré (capitaine du burkina faso) : « on va se remobiliser pour pouvoir répondre présent » 61fdd83b464de.jpeg
can 2021 can 2021 – bertrand traoré (capitaine du burkina faso) : « on va se remobiliser pour pouvoir répondre présent » 61fdd83b464de.jpeg

Déçu après leur défaite contre le Sénégal en demi-finale de la CAN 2021, le Burkina Faso compte bien se battre pour la troisième de la compétition. En conférence de presse d’avant la petite finale contre le Cameroun, Bertrand Traoré, le capitaine des Etalons a rappeler combien de fois cette rencontre est importante pour lui et ses coéquipiers.

Journaliste – Bertrand, vous avez un avantage par rapport au Cameroun notamment le fait d’avoir eu un jour de repos en plus et moins de temps de jeu sur le terrain et l’état émotionnel qui est bien meilleur chez vous que chez les Lions indomptables. Que pensez-vous de tout ça à l’approche de cette petite finale ?

On est déçu au niveau des deux équipes parce qu’on voulait tous jouer la finale, que ce soit le Cameroun ou le Burkina Faso. Mais au finish, ça ne s’est pas passé ainsi. C’est forcément une déception. Après on a un léger avantage avec un jour de plus de repos et ça se comprend. Mais la déception est dans les deux camps. Une fois sur le terrain, les réalités sont tout autre. On va se remobiliser pour pouvoir répondre présent demain et essayer d’aller chercher cette troisième place. Quand tu finis sur le podium, c’est quelque chose de très bon, surtout pour nous qui avons une équipe de jeunes joueurs.

Journaliste – Bertrand, si je me souviens bien, vous avez fait votre début avec l’équipe du Burkina Faso à l’âge de 15 ans et vous avez joué aux côtés des anciens comme Charles Kaboré, Aristide Bancé ou encore votre frère Alain Traoré. Avec cette jeune équipe, vous êtes l’un des plus anciens. Quelles sont les leçons que vous avez tiré du travail avec ces grands joueurs que vous pouvez transmettre aux jeunes de l’équipe actuelle ?

C’est un honneur pour moi d’avoir commencé la sélection très jeune, et j’ai eu l’occasion d’évoluer aux côtés de nos légendes dont ceux que vous avez cité. J’ai beaucoup appris auprès d’eux. Ce que j’essaye d’apporter aux jeunes d’aujourd’hui c’est l’humilité que les anciens avaient au sein de notre sélection. Quand je suis arrivé le premier jour, ils m’ont bien accueilli et je me suis senti comme si j’étais là depuis longtemps. C’est aussi ce qui fait la force de notre équipe d’aujourd’hui. On n’a pas de stars, on se met tous sur le même pied d’égalité, on rigole et on mange tous ensemble comme nos grands frères l’ont fait.

Propos recueillis par Jacques Pekemsi, envoyé spécial d’Africa Top Sports à Yaoundé

Total
5
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :