CAN 2022: Vincent Aboubakar, suivez le guide du Cameroun

can 2022: vincent aboubakar, suivez le guide du cameroun 61da3b88bf0d3.jpeg
can 2022: vincent aboubakar, suivez le guide du cameroun 61da3b88bf0d3.jpeg

Publié le :

                Héros des Lions indomptables en 2017, absent sur blessure en 2019, Vincent Aboubakar doit être le pilier de la sélection du Cameroun dans cette CAN 2022 à domicile. Le capitaine, confirmé par le sélectionneur Toni Conceiçao, mesure toute l'attente des supporters camerounais. Et lui et ses coéquipiers comptent bien y répondre.                </p><div readability="89.461127596439">

                <p><em>De notre envoyé spécial à Yaoundé,</em>

Il est de retour. Plus vieux – plus expérimenté, diront les plus courtois –, mais toujours avec le numéro 10 dans le dos. Et toujours ambitieux. Le 5 février 2017, Vincent Aboubakar s’était débarrassé de trois défenseurs égyptiens avant d’inscrire le but de la victoire du Cameroun en finale de la Coupe d’Afrique des nations contre l’Égypte à Libreville, au Gabon (2-1, avec des buts inscrits plus tôt par Mohamed Elneny et Nicolas Nkoulou). Quasi cinq ans plus tard, l’attaquant va regoûter au grand tournoi continental.

Cinq ans d’interlude donc, dont une année de report liée à la pandémie de Covid-19. Le reste de cette absence est due à cette grosse blessure survenue en septembre 2018. Alors joueur du FC Porto, Vincent Aboubakar fut victime d’une rupture totale du ligament croisé du genou gauche. Il s’était ensuite écoulé presque 200 jours avant qu’il ne retrouve les terrains. Clarence Seedorf, sélectionneur du Cameroun à l’époque, avait alors décidé de ne pas l’emmener pour la CAN 2019 en Égypte, le jugeant trop juste.

« Prendre du plaisir et en donner au peuple camerounais »

Toni Conceiçao, nommé à la tête des Lions indomptables après le départ de Seedorf, a réintégré Vincent Aboubakar quand les pépins physiques ont laissé tranquille le buteur. Il lui a aussi donné durablement le brassard de capitaine. Et samedi 8 janvier, à la veille de l’ouverture de la CAN 2022 face au Burkina Faso, c’est un joueur aussi heureux que déterminé qui s’est exprimé face à la presse.

« Nous allons mouiller le maillot au maximum pour prendre du plaisir et en donner au peuple camerounais qui est derrière nous », a promis l’attaquant qui évolue en Arabie saoudite, à Al-Nasr, depuis l’été 2021, après deux saisons pleines en Turquie à Besiktas (67 matches, 35 buts). « On a une équipe très solidaire. Nous sommes unis », a martelé le capitaine.

<div class="m-em-image">

Le Camerounais Vincent Aboubakar s'exprimant en conférence de presse, le 8 janvier 2022 au stade d'Olembé.
Le Camerounais Vincent Aboubakar s’exprimant en conférence de presse, le 8 janvier 2022 au stade d’Olembé. © Pierre RENÉ-WORMS/RFI
    </div><h2>La fierté de représenter son pays</h2>Les dernières semaines ont été marquées par des réticences plus prononcées que d'ordinaire des clubs européens à libérer leurs joueurs africains pour cette CAN 2022, en raison notamment du contexte sanitaire. Un débat que Vincent Aboubakar balaye, tout heureux de pouvoir disputer (enfin) la deuxième CAN au Cameroun après celle de 1972 : « <em>Des milliers de personnes aimeraient être à notre place. Représenter mon pays, porter le maillot du Cameroun est une grande fierté.</em> »

Face à des Étalons burkinabè confrontés à un imbroglio autour de plusieurs cas positifs de Covid-19, le Cameroun se sait très attendu. « Il nous faut nous donner les moyens d’entrer très bien dans la compétition », a prévenu l’ancien joueur de Valenciennes et de Lorient. Ses coéquipiers pourront sans doute compter sur sa motivation totale. Vincent Aboubakar a bien insisté : « Si tu as faim, si tu as envie, si tu es déterminé, le résultat va suivre. » Le remplaçant en or de 2017 sait de quoi il parle.

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :