Canada: l’arrestation d’une diplomate sénégalaise dénoncée par Dakar

canada: l’arrestation d’une diplomate sénégalaise dénoncée par dakar 62ef16ce73e1b.jpeg
canada: l’arrestation d’une diplomate sénégalaise dénoncée par dakar 62ef16ce73e1b.jpeg

Publié le :

                Morsure, coups, arrestation... une diplomate sénégalaise, en poste au Canada, s'est retrouvée au cœur d'une opération de police et depuis, l'affaire prend une tournure diplomatique. La chef de la diplomatie sénégalaise dénonce un « <em>acte raciste et barbar</em>e ». Au départ, c'est une perquisition qui tourne mal.                </p><div readability="68.574109720885">

                <p>D'après la police de Gatineau, la ville où se sont déroulés les événements, c'est un huissier muni d'une ordonnance qui s'est présenté chez la diplomate sénégalaise. C'est face à son refus de collaborer que l'huissier a fait appel à la police pour exécuter sa mission.

Toujours selon les forces de l’ordre canadiennes, la diplomate en poste à l’ambassade du Sénégal d’Ottawa s’est montrée très agressive, blessant et frappant une policière au visage et en mordant un autre, ce qui a obligé les policiers à maitriser l’émissaire sénégalaise, en la plaquant au sol, avant de la détenir à l’arrière de leur véhicule.

Deux jours plus tard, la réaction du Sénégal ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères affirme avoir convoqué la chargée d’Affaires de l’ambassade du Canada à Dakar, pour protester contre « la descente d’une rare violence de la police canadienne » le 2 août chez sa diplomate.

L’État sénégalais parle d’une « violence physique et morale humiliante » de la diplomate, « devant témoins et en présence de ses enfants mineurs ». Il ajoute que la victime a été « menottée et sauvagement tabassée, au point d’avoir du mal à respirer, ce qui a conduit à son évacuation par ambulance à l’hôpital »

Pour sa part, la police de Gatineau se défend en précisant que la diplomate n’a jamais mentionné avoir été blessée ou avoir des douleurs. Elle pourrait lancer une enquête pour voie de fait sur agent.

Pour sa part, le Sénégal dénonce « un acte raciste et barbare » et se réserve le droit de mener toute action appropriée dans ce dossier.

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :