Cécile Mégie (Directrice de RFI): candidatures pour la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2021

cécile mégie (directrice de rfi): candidatures pour la bourse ghislaine dupont et claude verlon 2021 611b13c6b3192.jpeg
cécile mégie (directrice de rfi): candidatures pour la bourse ghislaine dupont et claude verlon 2021 611b13c6b3192.jpeg

Lundi 16 août, ouverture aujourd’hui des candidatures pour la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon. C’est la huitième édition de cette bourse qui permet de former chaque année dix jeunes journalistes et techniciens radio d’Afrique francophone. Un prix qui porte le nom de nos collègues assassinés en 2013 alors qu’ils étaient en reportage à Kidal, dans le nord du Mali. Les candidats sélectionnés seront d’abord formés pendant un mois, puis les vainqueurs de la bourse seront ensuite accueillis à Paris, pour continuer leur formation au sein de la rédaction de RFI. Comment faire pour tenter sa chance ? Cécile Mégie, directrice de la rédaction de RFI, vous explique tout. 

*** Pour celles et ceux qui souhaitent présenter leur candidature, rendez-vous sur notre site sur la page dédiée www.rfi.fr 

RFI : Pour la deuxième année consécutive, en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon n’est pas organisée dans un pays donné.

Effectivement cette année encore, et vous l’avez dit pour des raisons sanitaires et d’organisation, nous ne pouvons pas choisir un pays et nous dire qu’à l’échéance du 2 novembre, nous aurons organisé la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon en hommage à nos deux reporters assassinés.

Cette année encore, on a donc décidé que la bourse est ouverte à 25 pays. Alors, c’est contre mauvaise fortune bon cœur, 25 pays d’Afrique francophone peuvent être concernés par cet appel à candidature, qui vise les jeunes professionnels, journalistes et techniciens.

Il n’était pas possible d’imaginer nous rendre dans un pays ou dans un autre et de ne pas être certains de son maintien. 

Parmi ces jeunes professionnels, pouvez-vous nous rappeler qui peut candidater ?

Les candidatures sont ouvertes à partir de ce lundi 16 août et jusqu’au 12 septembre à tous les journalistes et techniciens de 25 pays d’Afrique francophone en activité depuis au moins deux ans, et qui auront moins de 35 ans au moment de leur candidature. Les personnes intéressées trouveront tous les renseignements sur le site de RFI. Ces jeunes seront sélectionnés. Dix journalistes, dix techniciens, pour participer à notre formation qui aura lieu du 4 au 22 octobre prochains.

En quoi consiste concrètement cette formation ?

Elle consiste à se perfectionner, puisque ce sont de jeunes journalistes et de jeunes techniciens déjà en activité, mais qui, sur certains outils, sur certaines méthodes de reportage, par exemple, ne sont peut-être pas encore tout à fait au point. Et puis, ça fait toujours du bien de rafraîchir ses connaissances. Donc, cette formation à distance, elle-aussi, puisque nos formatrices, Muriel Pomponne qui est rédactrice en chef à RFI et Rachel Locatelli, qui est responsable du service de la formation, ont monté une plateforme de formation qui sera ouverte à nos dix journalistes et dix techniciens, sur laquelle ils échangeront, ils feront beaucoup de travaux pratiques.

Ils apprendront aussi, même à distance, à travailler ensemble. C’est-à-dire qu’un technicien de reportage a une fonction particulière, le journaliste a une autre fonction, et ensemble ils créent des éléments sonores qui satisfont les oreilles des auditeurs. Et c’est le but, à l’issue de ces un peu plus de deux semaines de formation au mois d’octobre.

Et la bourse, sera remise au vainqueur le 2 novembre prochain

Le 2 novembre, c’est la date de l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Et c’est devenu depuis 2013 la journée internationale de lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes. Ce jour-là, nous désignerons les deux lauréats 2021 de cette bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Il y aura eu quelques jours avant un jury, composé de journalistes et de responsables de RFI, mais également de nos partenaires, l’Institut national de l’Audiovisuel pour la catégorie technique et l’école de journalisme de Sciences Po pour les journalistes.

Ce jury se réunit, on désigne un lauréat ou une lauréate dans chacune des catégories. Et à l’issue de ces annonces, nous accueillerons, et on espère cette fois vraiment que la situation sanitaire le permettra, nous accueillerons à Paris, à la rédaction de RFI, les lauréats l’hiver 2022 pour poursuivre leur formation, et surtout pour qu’on les rencontre enfin, qu’on puisse travailler avec eux, qu’ils soient immergés dans nos rédactions.

Cela fait huit ans que RFI a mis en place cette bourse pour les jeunes journalistes et les jeunes techniciens radio. Sait-on ce que sont devenus les anciens lauréats ?

Ils travaillent tous. On a des nouvelles de façon régulière ou épisodique selon les uns et les autres, mais surtout, c’est un véritable réseau aujourd’hui. Une association à l’initiative des premiers lauréats maliens a été montée : l’association des anciens de la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

À l’issue de cette huitième bourse, il y aura 160 jeunes professionnels sur l’ensemble du continent africain. C’est un véritable réseau panafricain de professionnels, journalistes et techniciens qui peuvent travailler ensemble. Nous souhaitons aussi, nous, à RFI, initier des projets avec eux, monter des opérations ensemble, des enquêtes … Pour nous, c’est vraiment un terreau du professionnalisme qui s’exprime à travers ces 160 jeunes qui seront rassemblés dès le 2 novembre prochain.

Vous l’avez rappelé, cette bourse a été créée après l’assassinat de nos collègues Ghislaine Dupont et Claude Verlon à Kidal en 2013. C’est important de le rappeler ici, RFI est toujours mobilisée pour faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé ce jour-là.

Oui, bien sûr, RFI est mobilisée, a été mobilisée dès les premiers jours. France Médias Monde, le groupe, est partie civile dans l’enquête. Nos journalistes travaillent à l’enquête journalistique aussi pour essayer d’avancer, d’en savoir plus, pour les familles aussi.

Pour en revenir à cette bourse, l’idée c’est aussi que la mémoire de Ghislaine et Claude soit vive et vivante. Ces 160 jeunes sont une preuve de vie de la mémoire de Ghislaine et Claude en tant que très grands professionnels de RFI.  

Total
4
Shares

Lundi 16 août, ouverture aujourd’hui des candidatures pour la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon. C’est la huitième édition de cette bourse qui permet de former chaque année dix jeunes journalistes et techniciens radio d’Afrique francophone. Un prix qui porte le nom de nos collègues assassinés en 2013 alors qu’ils étaient en reportage à Kidal, dans le nord du Mali. Les candidats sélectionnés seront d’abord formés pendant un mois, puis les vainqueurs de la bourse seront ensuite accueillis à Paris, pour continuer leur formation au sein de la rédaction de RFI. Comment faire pour tenter sa chance ? Cécile Mégie, directrice de la rédaction de RFI, vous explique tout. 

*** Pour celles et ceux qui souhaitent présenter leur candidature, rendez-vous sur notre site sur la page dédiée www.rfi.fr 

RFI : Pour la deuxième année consécutive, en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon n’est pas organisée dans un pays donné.

Effectivement cette année encore, et vous l’avez dit pour des raisons sanitaires et d’organisation, nous ne pouvons pas choisir un pays et nous dire qu’à l’échéance du 2 novembre, nous aurons organisé la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon en hommage à nos deux reporters assassinés.

Cette année encore, on a donc décidé que la bourse est ouverte à 25 pays. Alors, c’est contre mauvaise fortune bon cœur, 25 pays d’Afrique francophone peuvent être concernés par cet appel à candidature, qui vise les jeunes professionnels, journalistes et techniciens.

Il n’était pas possible d’imaginer nous rendre dans un pays ou dans un autre et de ne pas être certains de son maintien. 

Parmi ces jeunes professionnels, pouvez-vous nous rappeler qui peut candidater ?

Les candidatures sont ouvertes à partir de ce lundi 16 août et jusqu’au 12 septembre à tous les journalistes et techniciens de 25 pays d’Afrique francophone en activité depuis au moins deux ans, et qui auront moins de 35 ans au moment de leur candidature. Les personnes intéressées trouveront tous les renseignements sur le site de RFI. Ces jeunes seront sélectionnés. Dix journalistes, dix techniciens, pour participer à notre formation qui aura lieu du 4 au 22 octobre prochains.

En quoi consiste concrètement cette formation ?

Elle consiste à se perfectionner, puisque ce sont de jeunes journalistes et de jeunes techniciens déjà en activité, mais qui, sur certains outils, sur certaines méthodes de reportage, par exemple, ne sont peut-être pas encore tout à fait au point. Et puis, ça fait toujours du bien de rafraîchir ses connaissances. Donc, cette formation à distance, elle-aussi, puisque nos formatrices, Muriel Pomponne qui est rédactrice en chef à RFI et Rachel Locatelli, qui est responsable du service de la formation, ont monté une plateforme de formation qui sera ouverte à nos dix journalistes et dix techniciens, sur laquelle ils échangeront, ils feront beaucoup de travaux pratiques.

Ils apprendront aussi, même à distance, à travailler ensemble. C’est-à-dire qu’un technicien de reportage a une fonction particulière, le journaliste a une autre fonction, et ensemble ils créent des éléments sonores qui satisfont les oreilles des auditeurs. Et c’est le but, à l’issue de ces un peu plus de deux semaines de formation au mois d’octobre.

Et la bourse, sera remise au vainqueur le 2 novembre prochain

Le 2 novembre, c’est la date de l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Et c’est devenu depuis 2013 la journée internationale de lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes. Ce jour-là, nous désignerons les deux lauréats 2021 de cette bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Il y aura eu quelques jours avant un jury, composé de journalistes et de responsables de RFI, mais également de nos partenaires, l’Institut national de l’Audiovisuel pour la catégorie technique et l’école de journalisme de Sciences Po pour les journalistes.

Ce jury se réunit, on désigne un lauréat ou une lauréate dans chacune des catégories. Et à l’issue de ces annonces, nous accueillerons, et on espère cette fois vraiment que la situation sanitaire le permettra, nous accueillerons à Paris, à la rédaction de RFI, les lauréats l’hiver 2022 pour poursuivre leur formation, et surtout pour qu’on les rencontre enfin, qu’on puisse travailler avec eux, qu’ils soient immergés dans nos rédactions.

Cela fait huit ans que RFI a mis en place cette bourse pour les jeunes journalistes et les jeunes techniciens radio. Sait-on ce que sont devenus les anciens lauréats ?

Ils travaillent tous. On a des nouvelles de façon régulière ou épisodique selon les uns et les autres, mais surtout, c’est un véritable réseau aujourd’hui. Une association à l’initiative des premiers lauréats maliens a été montée : l’association des anciens de la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

À l’issue de cette huitième bourse, il y aura 160 jeunes professionnels sur l’ensemble du continent africain. C’est un véritable réseau panafricain de professionnels, journalistes et techniciens qui peuvent travailler ensemble. Nous souhaitons aussi, nous, à RFI, initier des projets avec eux, monter des opérations ensemble, des enquêtes … Pour nous, c’est vraiment un terreau du professionnalisme qui s’exprime à travers ces 160 jeunes qui seront rassemblés dès le 2 novembre prochain.

Vous l’avez rappelé, cette bourse a été créée après l’assassinat de nos collègues Ghislaine Dupont et Claude Verlon à Kidal en 2013. C’est important de le rappeler ici, RFI est toujours mobilisée pour faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé ce jour-là.

Oui, bien sûr, RFI est mobilisée, a été mobilisée dès les premiers jours. France Médias Monde, le groupe, est partie civile dans l’enquête. Nos journalistes travaillent à l’enquête journalistique aussi pour essayer d’avancer, d’en savoir plus, pour les familles aussi.

Pour en revenir à cette bourse, l’idée c’est aussi que la mémoire de Ghislaine et Claude soit vive et vivante. Ces 160 jeunes sont une preuve de vie de la mémoire de Ghislaine et Claude en tant que très grands professionnels de RFI.  

Total
4
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :