Congo-Brazzaville: le patrimoine culinaire à l’honneur pendant une semaine

congo brazzaville: le patrimoine culinaire à l’honneur pendant une semaine 61c3d4a4550f0.jpeg
congo brazzaville: le patrimoine culinaire à l’honneur pendant une semaine 61c3d4a4550f0.jpeg

Publié le :

                Les mets des douze départements du Congo-Brazzaville sont mal ou peu connus des habitants du pays. Pour les faire découvrir et déguster, le ministère du Tourisme et des loisirs a lancé, ce mardi 20 décembre 2021, une « semaine de la gastronomie congolaise ».                </p><div readability="71.704008221994">

                <p><em>Avec notre correspondant à Brazzaville</em>, <strong>Loïcia Martial</strong>

Sur l’esplanade du stade Alphonse-Massamba-Débat, la plus vieille arène sportive de la capitale, douze stands sont répartis sur une allée. Petite halte au dernier situé sur la gauche où cette dame – nommée Yoyo – présente un plat spécifique de la Sangha, ce département du nord du Congo, frontalier de la République centrafricaine et du Cameroun.

Chenilles aux légumes

« Nous avons le péké de chez nous que nous avons préparé avec la viande de sanglier. Le péké est une mangue sauvage. On prend son amande, on l’expose au soleil. Quand ça sèche, on l’écrase puis on grille avec de l’huile. C’est comme de la pâte d’arachide qu’on peut utiliser pour préparer du poisson frais ou fumé, de la viande », détaille Yoyo la cuisinière. 

Des chenilles aux légumes venus des plateaux Batékés, du crocodile à la mouambe de la Cuvette ou encore du porc-épic en bouillon avec de la banane pilée de la Lékoumou, le tout arrosé du vin de palme. Les mets sont vraiment variés. Les visiteurs des stands affirment avoir retrouvé les vrais délices du pays.

Diversifier l’économie

« Le Congolais de Brazzaville pense que le Congo, c’est Brazzaville. Non, le Congo, ce n’est pas Brazzaville. C’est plutôt ce que nous voyons là : la Likouala, les Plateaux, la Bouenza. Voilà le Congo », se réjouit un visiteur.

Les organisateurs de la première « semaine gastronomique du Congo » sont d’avis que l’art culinaire va contribuer à la diversification économique du pays qui peine encore à se départir du pétrole.

À lire aussi : Congo-Brazzaville: cas contact au Covid-19, Denis Sassou-Nguesso à l’isolement

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :