Côte d’Ivoire: Henri Konan Bédié appelle à un «nouveau projet de réconciliation»

côte d’ivoire: henri konan bédié appelle à un «nouveau projet de réconciliation» 60eb9c7ac11b0.jpeg
côte d’ivoire: henri konan bédié appelle à un «nouveau projet de réconciliation» 60eb9c7ac11b0.jpeg

Publié le :

C’est la deuxième étape de la visite de Laurent Gbagbo dans le fief d’Henri Konan Bédié, au centre-est de la Côte d’Ivoire. Après les retrouvailles, samedi 10 juillet, à Douakro, les deux leaders de l’opposition s’entretiennent, ce dimanche 11 juillet, à Bédiékro, en brousse, au cœur des plantations de l’ancien président du PDCI.  À l’issue de cette journée, Henri Konan Bédié a appelé à « un nouveau projet démocratique » et des discussions politiques entre le FPI-EDS et le PDCI en vue d’une alliance politique renforcée.

Avec notre envoyé spécial à Daoukro, François Hume-Ferkatadji

Par un communiqué lu à la presse, en présence des délégations du PDCI et du FPI-EDS, Henri Konan Bédié a qualifié sa rencontre avec Laurent  Gbagbo de « tournant historique », « un chant de la fraternité » dit-il, à même de « bâtir une Côte d’Ivoire réconciliée ». Car le président du PDCI a appelé à « la mise en place d’un projet de réconciliation vraie », sans toutefois en définir les contours.

Henri Konan Bédié est resté vague en demandant la mise en place d’« un nouveau projet démocratique dénué de tous les intérêts partisans » mais a promis de « définir ce projet de réconciliation pour le présenter à la nation tout entière » dans les prochaines semaines. Il indique que ce projet ne pourrait réussir sans « une volonté forte du chef de l’État, Alassane Ouattara, des acteurs politiques, de (ses) compatriotes et des acteurs du développement. »

Un discours assez mystérieux donc, sans annonce claire à ce stade, laissant la place à toutes les interprétations.

Pour expliquer cette volonté de renouveau démocratique, Henri Konan Bédié a dressé un tableau sombre de la situation du pays. « Depuis une vingtaine d’années, la Côte d’Ivoire a pris le chemin de la destruction des fondamentaux », déplore l’ancien président de la République, destitué par un coup d’État en 1999.

« Je veux apporter toutes mes forces, toutes les forces qui me restent, pour la Côte d’Ivoire de demain », a lancé l’homme politique de 87 ans, aux côtés de Laurent Gbagbo, 76 ans.

À la mi-journée, les deux leaders de l’opposition s’étaient retrouvés dans le domaine d’Henri Konan Bédié à Bédiékro. Souriants et décontractés, les deux hommes se sont engouffrés dans un 4X4, Henri Konan Bédié ne quittant pas son cigare de la bouche et Laurent Gbagbo, coiffé d’un chapeau. Pendant une heure, ils ont visité les plantations d’hévéa du président du PDCI et les fermes piscicoles du domaine, dans le but affiché de montrer une nouvelle complicité entre les anciens rivaux politiques.

À lire aussi: Côte d’Ivoire: la visite de Gbagbo à Konan Bédié prend des allures de meeting politique

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :