Côte d’Ivoire: le président Ouattara annonce des libérations et des grâces dans un geste d’apaisement

côte d’ivoire: le président ouattara annonce des libérations et des grâces dans un geste d’apaisement 610de311d366f.png
côte d’ivoire: le président ouattara annonce des libérations et des grâces dans un geste d’apaisement 610de311d366f.png

Publié le : Modifié le :

Message à la nation du président Ouattara, à la veille du 61e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Un discours très attendu. Alassane Ouattara a fait un nouveau geste d’apaisement dans le processus de réconciliation des Ivoiriens, en annonçant avoir accordé « la grâce » à neuf détenus arrêtés lors des troubles et violences électorales d’octobre 2020 et la mise en « liberté provisoire de 69 inculpés ». Le chef de l’État tente de répondre ainsi à ses opposants, les anciens présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié.

On l’attendait beaucoup sur le terrain de la décrispation, Alassane Ouattara y a consacré quelques lignes et a rajouté une séquence qu’il affectionne, un point sur l’état de la Nation. Les attaques terroristes sont désormais maîtrisées, s’est réjoui le président, fier aussi de sa gestion de la Covid-19. Le chef d’État a communiqué un bilan de « un million d’Ivoiriens vaccinés, une mortalité faible et un taux de croissance économique de 2% », rapporte notre correspondant à Abidjan, Jean-Luc Aplogan.

Sur le plan politique, la Côte d’Ivoire a réussi, selon Alassane Ouattara, à aller au bout de son cycle électoral, en organisant une présidentielle et des législatives. Le chef de l’État fait remarquer que pour la première fois, depuis de longues années, tous les partis sont représentés au Parlement.

 

Volonté de réconciliation

Il a regretté les violences meurtrières et rendu hommage aux victimes. Il répond positivement aux requêtes de l’opposition – dialogue, réconciliation, libération de prisonniers – mais il souligne qu’il a toujours été à l’initiative sur ce terrain-là.

Le président Ouattara salue la rencontre Bédié-Gbagbo et celle qu’il a eue avec l’ancien président Laurent Gbagbo le 27 juillet. Rien ne doit entraver la bonne marche de la Côte d’Ivoire, mais tout doit se faire dans le respect des lois et des institutions, précise le capitaine du bateau ivoirien.

Comme attendu Alassane Ouattara a annoncé la libération provisoire de 69 personnes et la grâce de 9 autres détenus arrêtés au moment des violences politiques lors de la dernière présidentielle. Pour rappel, l’ancien président Gbagbo avait donné une liste de 110 noms de détenus qu’il souhaitait voir libérer. « L’examen de la situation d’autres personnes encore détenues se poursuit », a-t-il affirmé.

Le président Ouattara a aussi annoncé 3 000 autres grâces pour des détenus à qui il restait un an ou moins à purger.


Là où la Côte d’Ivoire l’attendait le plus, c’était sur le geste à faire sur les prisonniers.

Hubert Oulaye, président de la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS)

Total
18
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :