Covid-19: le président ougandais Museveni s’en prend à l’OMS pour sa gestion de la pandémie

Lors d’une récente sortie en début de semaine, le président ougandais Yoweri Museveni a ouvertement critiqué l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à qui il reproche sa mauvaise gestion de la pandémie du covid-19.

Pour Yoweri Museveni, l’OMS a été incohérente et donne des instructions peu pratiques à son pays.

Publicité

Le président Ougandais a par ailleurs fustigé le comportement de l’OMS qui aurait instruit que les personnes testées positives à la frontière et qui envisagent d’entrer dans le pays soient accueillies par l’Ouganda et qu’elles soient comptées comptées parmi les personnes infectées dans le pays.

Il est donc injuste, pense Museveni, de les inclure parmi les personnes infectées dans le pays.

«Le fonctionnement de l’organisation sanitaire de l’OMS n’est pas bon. Ils ont besoin d’aide. Ils voulaient que nous accueillions des personnes testées positives à la COVID-19 à la frontière, mais nous avons dit non. »

Museveni soutient également que l’OMS ne connaît pas la culture de l’Ouganda.

«Ils ne connaissent pas notre culture. En Ouganda, une fois qu’un village est clôturée et qu’un étranger n’y est pas entré avant, il ne peut plus être considéré comme membre de ce village. »

Il a cependant noté qu’il ne s’opposait pas à l’OMS comme le président américain Donald Trump: « Je ne veux pas faire comme Trump, qui s’oppose à l’OMS. Mais je veux qu’ils fassent les bonnes choses. »

D’après le dernier bilan, le nombre de cas positifs en Ouganda selon Museveni est de 774, dont 373 chauffeurs routiers, tandis que 631 d’entre eux se sont rétablis et ont été renvoyés chez eux.

Publicité 2

Il a déclaré que 167 étrangers ont reçu un diagnostic de la COVID-19 aux frontières avec les pays voisins et ont été renvoyés dans leur pays. L’Ouganda n’a enregistré aucun décès lié à la COVID-19.

Crédit photo: afriknouvelle

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :