Dakar accueille le premier festival d’arts du cirque du Sénégal

dakar accueille le premier festival d’arts du cirque du sénégal 62805936d55ec.jpeg
dakar accueille le premier festival d’arts du cirque du sénégal 62805936d55ec.jpeg

Publié le :

                Au Sénégal, le premier festival du cirque de Dakar clôture ce dimanche soir 15 mai. Organisé par l’association Sencirk, il accueille des compagnies de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et de Guinée. Avec au programme des spectacles, des rencontres professionnelles et des ateliers pour les enfants. Objectif : promouvoir et démocratiser les arts du cirque en Afrique de l’Ouest.                </p><div readability="62.611166500499">

                <p><em>Avec notre correspondante à Dakar,</em> <strong>Charlotte Idrac</strong>

Trampoline, jonglage, trapèze et acrobaties, séance d’initiation pour les plus jeunes sous le chapiteau étoilé de Sencirk. « Pour moi, ce sont des activités éducatives qui travaillent à l’intérieur de soi : le courage, la confiance en soi, l’esprit d’équipe, explique Mariétou Thiam, directrice artistique de l’a compagnie et directrice du festival. Nous avons l’habitude d’aller partager sur d’autres festivals dans les pays africains ou européens. Et je pense que c’est le moment aussi de faire venir d’autres pays ici. Comme nous voulons participer à la circulation des artistes d’abord ici en Afrique. »

L’occasion pour les circassiens de faire découvrir au public leurs techniques et savoir-faire et à chacun sa spécialité. Hermann Nikoko Yao est metteur en piste de la compagnie Ivoire Cirque Décalé : « Au niveau de la Côte d’Ivoire, il faut reconnaitre que le cirque est une discipline très très nouvelle. Et c’est né à partir des danseurs urbains en alliant beaucoup d’acrobaties. »

Des moments de rencontres pour les professionnels ouest-africains

Entre les spectacles, le festival est aussi un moment d’échanges, lors des rencontres professionnelles. Armand Ouendlamita de la compagnie Yennega Circus est venu de Ouagadougou : « On a pu parler de la création, et après on a parlé de la sécurité. C’est quelque chose qui est très important dans le domaine du cirque, ça apporte beaucoup aux artistes parce qu’il n’y a pas beaucoup de rencontres professionnelles comme ça. »

Les derniers spectacles auront lieu au centre culturel Blaise Senghor dimanche 15 mai dans la soirée.

►À écouter aussi : Rendez-Vous Culture – L’exposition «Cirque et saltimbanques» à Rouen

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :