En Côte d’Ivoire, Cyril Ramaphosa veut renforcer les liens commerciaux

en côte d’ivoire, cyril ramaphosa veut renforcer les liens commerciaux 61aac67cc3380.jpeg
en côte d’ivoire, cyril ramaphosa veut renforcer les liens commerciaux 61aac67cc3380.jpeg

Publié le :

                Avant d'atterrir au Ghana, le président sud-africain a effectué une visite d’État de 48h en Côte d’Ivoire. Ce vendredi 3 décembre, il s’est adressé au secteur privé ivoirien dans le cadre d’un « Forum économique Côte d’Ivoire-Afrique du Sud ».                </p><div readability="64.043209876543">

                <p><em>Avec notre correspondant à Abidjan,</em> <strong>Pierre Pinto</strong>

« Nous voulons acheter chez vous et nous voulons que vous achetiez chez nous », a déclaré le président sud-africain aux patrons ivoiriens. Le volume d’échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud est en augmentation : 260 milliards de FCFA en 2018, 370 milliards en 2020. Les deux pays entendent faire beaucoup mieux. Et après avoir visité le port d’Abidjan, Cyril Ramaphosa n’a pas tari d’éloges pour reconnaître devant le patronat ivoirien les attraits de la Côte d’Ivoire.

« C’est un pays qui sait où il va et qui a une vision claire, a flatté le président sud-africain. Et je pense que nous sommes venus au bon endroit. La Côte d’Ivoire est un partenaire commercial stratégique pour l’Afrique du Sud. Et il y a un énorme potentiel de croissance commerciale. Si nous travaillons ensemble, nous pouvons profiter pleinement des avantages de la Zlecaf. »

« Nations sœurs »

De son côté, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi a vanté les atouts du Plan national de développement qui prévoit 105 milliards de dollars d’investissements sur cinq ans, au trois quart à destination du secteur privé. Et appelé à profiter des opportunités qu’offre la Zone de libre-échange africaine, la Zlecaf à l’axe Yamoussoukro-Pretoria qu’il appelle de ses vœux.

« Nos nations sont des nations sœurs qu’il nous appartient de faire cheminer ensemble toujours plus étroitement pour bâtir sur l’axe reliant Yamoussoukro à Pretoria un modèle neuf et sud-sud de coopération et de développement performant, durable et partagé. C’est tout l’objet d’un tel forum économique : faire progresser notre connaissance réciproque, faire progresser l’entente de nos entrepreneurs. »

Le Forum économique Afrique du Sud–Côte d’Ivoire se tiendra tous les deux ans.

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :