En galère, ils vendent leur bébé: une avance de 250 dollars remise

en galère, ils vendent leur bébé: une avance de 250 dollars remise 618c74105e22e.jpeg
en galère, ils vendent leur bébé: une avance de 250 dollars remise 618c74105e22e.jpeg

Un couple a vendu son bébé pour ne pas mourir de faim, dans la ville de Herat, en Afghanistan. L’acheteur a promis élever le bébé pour que son fils l’épouse plus tard.

Face à la pauvreté, certaines personnes sont prêtes à tout pour survivre. Un couple a décidé de vendre son bébé, de sexe féminin, pour survivre. La famille du bébé a reçu une avance de 250 dollars, une somme suffisante pour l’entretien du bébé pendant quelques mois. Le reste du paiement sera donné à la famille une fois qu’il aura récupéré le bébé quand elle pourra marcher.

Publicité

La situation difficile du peuple peuple afghan est due à la covid-19 qui a fait chuter l’économie mondiale. Face à cette pandémie, environ 40% des fonds étrangers qui couvraient le produit intérieur brut, ont été annulés. L’effondrement récent du gouvernement afghan avec la seconde arrivée des talibans a également engendré la précarité du peuple.

En galère, ils vendent leur bébé: une avance de 250 dollars remise

Dans cette même situation, huit enfants sont morts de faim à Kaboul, rapporte un média. Ces enfants faisaient partie d’une famille où le père est mort d’un cancer et la mère d’un problème cardiaque.

« Les enfants étaient si affamés qu’ils ne pouvaient même pas étirer leurs jambes« , a déclaré le prédicateur d’une mosquée qui a trouvé les cadavres des enfants.

Chaque individu trouve ses propres moyens pour faire face à la précarité. Dans ce même contexte, un couple gabonais a décidé d’appeler leur nouveau-né Ali Bongo, dans le but de bénéficier des bonnes grâces du président de la République gabonaise et sortir de la pauvreté.

Lire aussi: Gabon/ Un couple appelle leur bébé Ali Bongo pour sortir de la pauvreté

Total
5
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :