Erdogan au Togo: accord Ankara-Lomé pour un renforcement de leur coopération militaire

erdogan au togo: accord ankara lomé pour un renforcement de leur coopération militaire 616f727aaaf57.jpeg
erdogan au togo: accord ankara lomé pour un renforcement de leur coopération militaire 616f727aaaf57.jpeg

Publié le :

Le président turc en visite au Togo. Recep Tayyip Erdogan est arrivé à Lomé à la mi-journée, mardi 19 octobre, en provenance de l’Angola, première étape de sa tournée africaine qui le conduira ensuite au Nigeria. Il a été reçu par son homologue togolais, Faure Gnassingbé. Au menu de leurs discussions : des sujets économiques et sécuritaires.

Recep Tayyip Erdogan est accompagné d’une délégation de membres du gouvernement, de hauts fonctionnaires et d’acteurs économiques turcs pour cette visite, qualifiée de « travail et d’amitié ». C’est la première d’un chef d’État turc au Togo. Elle a été retransmise sur les réseaux sociaux de la présidence togolaise.


Recep Tayyip Erdogan et Faure Gnassingbé ont salué la qualité des relations qui unissent leurs deux pays et évoqué les dernières dispositions pour l’ouverture d’une représentation diplomatique togolaise à Ankara. Le Togo pourra inaugurer son ambassade là-bas avant la fin de l’année, rapporte Peter Sassou Dogbé depuis Lomé. La Turquie a, quant à elle, ouvert une ambassade au Togo, il y a six mois, la 43e sur le continent africain.

Sur le plan économique, les deux chefs d’État ont exprimé la nécessité de renforcer encore et de diversifier les échanges commerciaux. La coopération économique, bien qu’elle ne soit pas au niveau souhaité, a atteint selon Recep Tayyip Erdogan, un volume 148 millions de dollars en 2020. Et elle doit se renforcer dans plusieurs domaines.

« Dans le cadre de votre plan national de développement 2018-2022, les sociétés turques sont prêtes à vous accorder leurs contributions pour les investissements  dans les domaines du tourisme, la fourniture de l’énergie, et la construction des infrastructures », a promis le président turc.

Les questions sécuritaires ont également été au programme de leurs discussions. Au vu des menaces dans la sous-région, précise le communiqué final, un renforcement de la coopération en matière militaire a été convenu, en agissant sur les capacités logistiques et le renforcement de l’industrie de défense.

Faure Gnassingbé devrait à présent répondre à l’invitation de son hôte turc et se rendre prochainement à Ankara. Aucune date n’a encore été précisée pour ce déplacement à venir. Recep Tayyp Erdogan, lui, a rencontré ses homologues du Burkina Faso et du Liberia, Roch Marc Christian Kaboré et George Weah, avant de quitter Lomé tard.


« La Turquie est soucieuse de combler les vides laissés par les puissances européennes. Elle applique une stratégie très dynamique, un mélange d’économie, de diplomatie et de vente de matériel et de services militaires. »

Marc Pierini sur les relations entre la Turquie et l’Afrique de l’ouest

► À écouter aussi : Recep Tayyip Erdogan en Afrique: « Une visite qui parachève une stratégie de présence diplomatique »

Total
6
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :