États-Unis: Kanye West peut-il réellement se présenter à l’élection présidentielle?

De nombreuses questions se posent quant à la solidité de la candidature du rappeur qui, à quatre mois du scrutin, doit composer avec un calendrier plus que serré.

Son annonce a pris de court les spécialistes de la politique américaine. Le rappeur et homme d’affaires Kanye West a annoncé ce dimanche, via les réseaux sociaux, sa candidature pour la prochaine élection présidentielle américaine qui doit se tenir en novembre 2020.

“Nous devons maintenant accomplir la promesse de l’Amérique en ayant confiance en Dieu, en unifiant nos visions et en construisant notre avenir. Je suis candidat à la présidence des Etats-Unis ! #2020VISION”, a-t-il écrit dans un message retweeté plus d’un million de fois.

Des deadlines déjà dépassées

Pour autant, cette candidature est-elle encore seulement possible? À l’heure actuelle, deux options se présentent à celui qui forme avec Kim Kardashian l’un des couples les plus célèbres de la planète: se rattacher à un parti politique de taille modeste et se lancer en campagne, où bien se présenter de manière indépendante.

S’il opte pour ce second scénario, une course contre-la-montre débuterait alors pour l’artiste. En effet, comme le souligne USA Today, les candidats qui se présentent en dehors du cadre des partis outre-Atlantique sont soumis à des deadlines strictes. Et la date pour déposer sa candidature a d’ores et déjà été dépassée dans des États tels que le Texas, la Caroline du Nord, New York, le Maine, le Nouveau-Mexique et l’Indiana.

Il a jusqu’à début septembre pour se positionner dans les autres États, mais encore faudra-t-il à chaque fois recueillir plusieurs dizaines de milliers de signatures pour être présent sur les bulletins de vote, précise encore le quotidien américain. C’est là un nouveau frein pour Kanye West, note le quotidien, puisque cette règle nécessite d’embaucher de nombreux volontaires à travers le pays, une initiative difficile durant l’épidémie de coronavirus qui touche encore durement le pays.

“Je ne trouve pas Kanye sérieux”

En réalité, avant même d’étudier ces détails techniques, USA Today relève qu’actuellement, il est impossible de savoir si Kanye West a réellement déposé sa candidature auprès de la Commission électorale fédérale, passage obligatoire pour la Maison-Blanche. Contactés par le média américain, les proches du rappeur n’ont pas donné plus d’information à ce sujet.

De manière générale, la potentielle candidature de Kanye West ne semble pas déchaîner les passions outre-mesure. “Il a encore un long chemin à parcourir, même pour nous convaincre qu’il est sérieux”, déclare par exemple, auprès de Reuters, Larry Sabato, directeur du Center for Politics de l’Université de Virginie.

De son côté, toujours interrogé par USA Today, le politologue et sondeur Frank Luntz enfonce un nouveau clou dans le cercueil d’une candidature qui semble déjà mal en point.

“Je ne trouve pas Kanye sérieux. […] Je pense impossible qu’il reste en course plus d’un mois ou deux”, assure ce dernier.

Pour autant, en cas de candidature effective, Kanye West pourrait devenir une petite menace pour Joe Biden, qui draguerait le même électorat afro-américain que le rappeur. Cette campagne “ne constituerait pas une menace insignifiante” pour l’ancien vice-président de Barack Obama, conclut Rachel Bitecofer, consultante politique interrogée par le quotidien américain.

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :