Ethiopie: les Etats-Unis haussent le ton et menacent d’exclure le pays de l’Agoa

ethiopie: les etats unis haussent le ton et menacent d’exclure le pays de l’agoa 612996893185c.jpeg
ethiopie: les etats unis haussent le ton et menacent d’exclure le pays de l’agoa 612996893185c.jpeg

Publié le :

Après dix mois de conflit au Tigré, Washington hausse à nouveau le ton à l’égard d’Addis Abeba. Les États-Unis menacent de retirer l’Ethiopie de sa liste de partenaires commerciaux privilégiés -connus sous le nom d’Agoa- si l’Ethiopie ne met pas fin aux violations des droits de l’Homme dans cette province. Une menace formulée à demi-mots par la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, lors d’un entretien cette semaine avec son homologue éthiopien, Mamo Mihretu. 

Dans le communiqué, la représentante américaine au Commerce pèse ses mots : « les violations continues des droits de l’homme au Tigré ainsi que la crise humanitaire pourraient affecter l’éligibilité de l’Ethiopie à l’Agoa, si aucune action n’est prise. »


Une mise en garde car depuis des mois les États-Unis accusent les responsables éthiopiens de ne pas prendre de mesures significatives pour mettre fin aux hostilités dans la région.

À lire aussi : sanctions américaines contre un général érythréen accusé d’exactions au Tigré

Washington – qui a déjà imposé des restrictions de visa, ainsi que des sanctions financières envers des officiels éthiopiens –  tente à nouveau de faire pression en utilisant cette fois-ci le levier commercial.

L’économie éthiopienne va mal, plombée par le conflit au Tigré, surendettée, elle a récemment vu sa note abaissée par l’agence de notation Moody’s.

Réaction à Addis Abeba : l’allusion à un possible retrait de l’Agoa est faite pour nous intimider a indiqué le porte-parole du ministère éthiopien des affaires étrangères. Une autre source gouvernementale dénonce le lobby à Washinton de groupes pro-rebelle TPLF. Cette même source indique que l’Agoa ne doit pas être utilisée comme un instrument de punition. Ajoutant que les Etats-Unis sont de toute façon largement bénéficiaires dans les échanges commerciaux entre les deux pays.

À lire aussiéchec de la visite de l’envoyé spécial américain à Addis-Abeba

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :