Gabon: l’ex-député Bertrand Zibi Abeghe doit être libéré ce mardi

gabon: l’ex député bertrand zibi abeghe doit être libéré ce mardi 631fdf82cce21.jpeg
gabon: l’ex député bertrand zibi abeghe doit être libéré ce mardi 631fdf82cce21.jpeg

Publié le :

                Certains le présentent comme le prisonnier le plus célèbre du Gabon. En détention depuis six ans, l’ancien député Bertrand Zibi Abeghe doit être libéré, ce mardi 13 septembre. Il avait été interpellé, fin août 2016, durant la crise post-électorale, puis condamné pour « <em>violences, voies de fait et détention illégale d’arme à feu</em> ». Il avait déposé un pourvoi en cassation, avant de le retirer. L’ancien élu est allé au bout de sa peine.                </p><div readability="67.405955334988">

                <p>Durant six ans, il n’a cessé de clamer son innocence. Son entourage l'a toujours considéré comme un prisonnier politique, emprisonné pour avoir fait l’affront de démissionner avec fracas devant le président Bongo.

Aujourd’hui, sa famille attend sa sortie avec impatience, même si elle reste sur ses gardes, comme l’explique son frère Maël Nhoge-Abéghé: « C’est un sentiment de soulagement, déjà. Six ans passés derrière les barreaux pour quelqu’un qui n’a rien fait, c’est toute une famille qui se retrouve également en prison. Nous gardons en mémoire quelqu’un de très fort, qui est resté ferme dans ses bottes et dans ses convictions. C’est ce qui nous a également donné les forces de nous battre. Toute la famille l’attend pour lui donner tout l’amour et le réconfort dont il a besoin. Mais jusqu’à la dernière seconde, nous, on restera toujours sur le qui-vive parce que vous savez comment ça se passe ici. »

►À lire aussi Gabon : l’opposant Bertrand Zibi Abeghe de nouveau devant la cour d’appel de Libreville

Bertrand Zibi Abéghé s’est dit victime de mauvais traitements. Il a écrit à l’Union européenne, à des ambassadeurs, au clergé et même au président de la République. Sans succès. Arrivant au terme de sa peine, son avocat, Me Jean-Paul Moumbembé le dit serein : « Je suis très heureux. Même lui-même – et pourtant il est encore en prison – est dans la joie. Vous savez que la liberté, c’est quelque chose. Un jour de liberté, c’est une vie. Être en prison pendant plus de cinq ans, ce sont des mois et des années perdus, mais il a de l’espoir. »

L’avocat lui a conseillé, une fois sorti, d’aller se reposer un temps aux États-Unis, Bertrand Zibi Abéghé ayant aussi la nationalité américaine.

            </div>
Total
21
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :