Guinée: Abdoulaye Sow, le secrétaire général de la Fesabag, a été libéré

guinée: abdoulaye sow, le secrétaire général de la fesabag, a été libéré 62db50476e62b.jpeg
guinée: abdoulaye sow, le secrétaire général de la fesabag, a été libéré 62db50476e62b.jpeg

Publié le : Modifié le :

                Détenu depuis le début de la semaine, le leader de la Fédération syndicale autonome des travailleurs de banques, assurances et microfinances de Guinée (Fesabag) a été libéré ce vendredi matin après sa condamnation à cinq mois de prison avec sursis.                </p><div readability="55.989462007765">

                <p><em>Avec notre correspondant à Conakry,</em> <strong>Matthias Raynal </strong>

Costume noir et sourire aux lèvres, c’est porté en triomphe par ses supporters que le leader de la Fesabag a quitté le tribunal ce vendredi. Il a été reconnu coupable d’atteinte au respect dû à la justice et outrage à magistrat, et condamné à cinq mois de prison avec sursis. Le verdict est plus clément que les réquisitions du ministère public qui avait demandé jeudi de condamner le syndicaliste à six mois de prison ferme.


Nous craignons d’être censurés dans un avenir très proche, ou carrément muselés

À peine sorti du tribunal, Abdoulaye Sow est porté en triomphe dans une rue de Kaloum… La joie est retombée depuis.

Abdoulaye Sow aura donc passé quatre jours en détention préventive. Son incarcération a paralysé le système financier guinéen. Les employés du secteur avaient cessé le travail depuis lundi pour participer à des réunions d’information et des assemblées générales.Pour autant, la libération du chef de la Fesabag ne signifie pas le retour à la normale. Un cadre du syndicat assurait ce vendredi que le mouvement allait se poursuivre jusqu’à mardi, au moins.

Pour rappel, l’association des magistrats avait porté plainte contre Abdoulaye Sow pour des propos tenus dans un communiqué de la centrale. La Fesabag dénonçait dans le texte les menaces qui pèsent, selon elle, sur le secteur financier guinéen. Elle pointait du doigt la condamnation récente de deux établissements bancaires, dénonçant l’implication « de magistrats véreux ».

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :