Guinée: selon le ministre de la Santé, «aucun autre cas de Marburg n’a été signalé»

guinée: selon le ministre de la santé, «aucun autre cas de marburg n’a été signalé» 61205bd4969ed.jpeg
guinée: selon le ministre de la santé, «aucun autre cas de marburg n’a été signalé» 61205bd4969ed.jpeg

Publié le :

En parallèle de la réponse à l’épidémie de Covid-19 et au risque de nouvelle épidémie d’Ebola, la Guinée lutte également contre une éventuelle épidémie de fièvre de Marburg. Le ministre guinéen de la Santé a tenu à rassurer sur la réponse rapide apportée par ses services, dès la détection d’un premier cas..

Un cas de cette maladie très contagieuse, avec un taux de létalité qui varie de 24 à 88%, y a en effet été confirmé le 10 août dernier, c’était la première fois en Afrique de l’Ouest. Comme Ebola, le virus de Marburg est une fièvre hémorragique. Il provoque des saignements sévères, de la fièvre, des vomissements et de la diarrhée. Il s’agit d’une zoonose, qui se transmet à l’homme par l’intermédiaire de certaines chauves-souris, les roussettes. Lors d’une conférence de presse organisée par l’Organisation mondiale de la santé hier, le ministre de la Santé guinéen, le Dr. Rémy Lamah, a fait le point sur l’état du traçage des contacts. 


Nous avons tout de suite essayé de circonscrire les différents contacts

Dr. Rémy Lamah, ministre guinéen de la Santé

« Nos intervenants sanitaires ont remarqué des symptômes suspects, et ont rapidement effectué un test pour Marburg, c’est grâce à eux et à la formation qu’ils ont reçu que l’épidémie a été identifiée si vite, et que nous avons pu enclencher la riposte immédiatement. »

Selon lui, la rapidité de la détection a permis d’agir rapidement sur la gestion des cas contact.« Nous avons tout de suite essayé de circonscrire les différents contacts, et là où la surprise est venue, c’est que la toilette funèbre a été faite par un certain membre de la famille, mais jusqu’à présent aucun de ses membres n’a développé des signes en faveur du Marburg. 175 personnes ont été identifiées, elles sont suivies de façon régulière en examinant de possibles symptômes. Nous ne négligeons rien par rapport au suivi de ces contacts. Pour l’heure, aucun autre cas de Marburg n’a été signalé. »

À lire aussi : Ebola en Guinée et en Côte d’Ivoire: ce que l’on sait de l’itinéraire du virus

Total
10
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :