Harcèlement sexuel: la plus proche collaboratrice du gouverneur de New York démissionne

harcèlement sexuel: la plus proche collaboratrice du gouverneur de new york démissionne 6111da5f2da1e.jpeg
harcèlement sexuel: la plus proche collaboratrice du gouverneur de new york démissionne 6111da5f2da1e.jpeg

Publié le :

La principale collaboratrice du gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a démissionné dimanche 8 août, selon les médias américains, alors que l’étau se resserre autour du politicien autrefois influent, qui pourrait avoir à répondre d’accusations de harcèlement sexuel devant la justice.

Melissa DeRosa, secrétaire du gouverneur depuis 2017, a longtemps été présentée par les médias new-yorkais comme l’une de ses plus proches confidentes. Mais dans sa lettre de démission – obtenue par plusieurs médias américains – elle a déclaré que les deux dernières années avaient été « émotionnellement et mentalement éprouvantes ».

« Cela a été le plus grand honneur de ma vie de servir les habitants de New York ces dix dernières années. La résilience, la force et l’optimisme des New-Yorkais dans les moments les plus difficiles m’ont inspirée chaque jour », a-t-elle affirmé.

Sa démission intervient quelques jours seulement après le dépôt d’une plainte pour harcèlement sexuel contre le gouverneur, et la sortie d’un rapport explosif clôturant une enquête indépendante, où 11 femmes l’accusent de faits similaires. La plaignante, anonymisée sous l’appellation « assistante de direction #1 » dans le rapport, a déploré plusieurs gestes inappropriés et indécents depuis fin 2019 de la part du gouverneur, qui a réfuté les accusations.

À lire aussi Harcèlement sexuel: première plainte contre le gouverneur de New York

Publié le 3 août, ce rapport accablant selon lequel Andrew Cuomo a harcelé sexuellement 11 employées, résulte d’une enquête menée par le bureau de la procureure générale de l’État de New York, Letitia James. Ce rapport désignait également Melissa DeRosa comme faisant partie d’un groupe de soutien cherchant à exercer des représailles contre une femme qui avait accusé le gouverneur de harcèlement.

Gouverneur de l’État de New York depuis 2011, réélu en 2014 et 2018, Andrew Cuomo, 63 ans, n’a cessé de nier sa culpabilité, assurant n’avoir « jamais touché quelqu’un de manière inappropriée ou fait des avances sexuelles inappropriées ». La plainte ouvre la voie à de possibles poursuites judiciaires pour le gouverneur, que de nombreux alliés démocrates, jusqu’au président Joe Biden, ont appelé à démissionner, et qui fait aussi l’objet d’une procédure au Parlement de l’État de New York pouvant aboutir à sa destitution.

(Avec AFP)

Total
20
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :