“J’ai tué mes enfants parce qu’ils disaient ‘Feu’ au lieu de ‘Dieu’” 

“j’ai tué mes enfants parce qu’ils disaient ‘feu’ au lieu de ‘dieu’”  630582a277fa6.jpeg
“j’ai tué mes enfants parce qu’ils disaient ‘feu’ au lieu de ‘dieu’”  630582a277fa6.jpeg

Le commandement de la police de l’État d’Adamawa, au Nigeria a appréhendé un homme, de 25 ans pour avoir tué deux de ses enfants, âgés respectivement de 3 et 5 ans, dans la communauté de Himikidu, dans la zone de gouvernement local de Michika. Le suspect a été arrêté alors qu’il tentait de fuir vers le Cameroun.

Le suspect, Elisha Tari et résident de Himikidu, a tué ses enfants avec des pierres et des bâtons qu’il avait utilisés pour les frapper à la tête individuellement. L’incident a été signalé au quartier général de la police divisionnaire de Michika par le grand-père des victimes. 

Le lundi 22 août, Tari a été présenté aux journalistes. Alors qu’il répondait aux questions, l’accusé qui est un musicien traditionnel a avoué avoir brutalement assassiné ses victimes et a donné les raisons de son acte ignoble. 

Je fume du chanvre indien, bois de l’alcool et inhale du tabac. Je ne prends en aucun cas du tramol ni aucune autre drogue dure », a-t-il déclaré. 

Tari a déclaré que sa femme et la mère des enfants décédés avaient quitté son domicile conjugal pendant 2 mois après une dispute et que tous les efforts pour la faire revenir se sont avérés vains. 

Selon lui, il est allé voir sa belle-famille à plusieurs reprises pour persuader leur fille de rentrer chez elle, mais sa belle-famille lui a refusé l’accès à sa femme et a continué à le faire tourner.  Il a dit que les enfants décédés sont venus le rencontrer ce jour fatidique alors qu’il cuisinait et il leur a demandé « Quand est-ce que votre mère rentre à la maison? » . Il a dit qu’il leur avait également demandé de dire « Dieu« , mais à la place, ils ont dit « feu et n’arrêtaient pas de dire feu, feu, au lieu de Dieu ».

LIRE AUSSI: « Mes démons ont eu le dessus sur moi » : une mère tue ses 5 enfants et brûle la maison avec leurs corps à l’intérieur (afrikmag.com)

Je me suis senti irrité et provoqué par leur action à la suite de quoi j’ai ramassé des pierres et les ai frappés à mort sur la tête », a déclaré Tari.

Il a affirmé qu’il avait un problème psychologique et qu’il avait déjà été attaché avec des chaînes en raison d’un trouble mental.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :