Japon/ Un homme poignarde 17 personnes en espérant être condamné à mort

japon/ un homme poignarde 17 personnes en espérant être condamné à mort 6181e98666bd6.png
japon/ un homme poignarde 17 personnes en espérant être condamné à mort 6181e98666bd6.png

Un jeune homme de 24 ans a agressé des passagers d’un métro, au hasard, dans la nuit du 31 octobre 2021, à Tokyo. Son mobile est des plus curieux.

Au moment où les Japonais suivaient le déroulé des élections législatives, dans la nuit du 31 octobre 2021, un homme attaquait dans une rame de métro. C’est aux environs de 20 heures, sur la ligne « Keio » qui relie le centre-ville de Tokyo, qu’un jeune s’en est pris à des passagers.

Publicité

Cet agresseur attaquait ses victimes au hasard. Au total 17 personnes ont été touchées dont un vieillard de 72 ans qui a eu un choc à la poitrine. Il est actuellement dans un état critique et n’a pas encore pris conscience, selon les informations. Le jeune homme de 24 ans a aussi mis feu au wagon.

Japon/ Un homme poignarde 17 personnes en espérant être condamné à mort

Les forces de défense, alertées, ont réussi à mettre la main sur l’assaillant. Après des interrogations, l’interpellé raconte qu’il a commis cette attaque parce qu’il espérait purger une peine capitale. Il voulait donc commettre une tuerie de masse en s’inspirant de l’attaque qu’il y a eu sur la ligne « Odakyu » en août.

Lire aussi: « J’ai tenté de tuer ma mère parce qu’elle couchait avec moi spirituellement », avoue une Ghanéenne

L’assaillant justifie son acte par le fait qu’il n’ait pas d’amis. Il s’en veut donc d’avoir échoué à sa mission qui l’aurait sûrement fait périr en prison. Au moment des faits, le jeune se serait déguisé en Joker. Il portait un costume bleu, une cravate et une chemise verte. Il explique à la police qu’il admire le Joker.

Ce genre d’attaque n’est pas une première dans ce pays. En août, un jeune homme de 25 ans a été arrêté après avoir aspergé de l’acide sulfurique sur un homme à un arrêt de métro. Ce genre de personnes sont qualifiées de « désespérées », selon un criminologue.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :