Kenya: polémique après la mort de deux frères arrêtés pour non-respect du couvre-feu

kenya: polémique après la mort de deux frères arrêtés pour non respect du couvre feu 61186f7fd741d.jpeg
kenya: polémique après la mort de deux frères arrêtés pour non respect du couvre feu 61186f7fd741d.jpeg

Publié le :

Émotion et colère au Kenya après les décès de deux jeunes frères étudiants. Benson Njiru Ndwiga, 22 ans et Emmanuel Mutura Ndwiga, 19 ans ont été retrouvés morts après avoir été arrêtés le 1er août par la police pour avoir prétendument bravé le couvre-feu de 22h. Une mesure mise en place au Kenya pour lutter contre la pandémie. C’est la famille des victimes qui a retrouvé leurs corps deux jours après dans une morgue d’un hôpital.

Avec notre correspondante à Nairobi, Albane Thirouard

Les photos de la maman effondrée à l’enterrement vendredi ont fait le tour des réseaux sociaux. Et les appels à la justice se multiplient. Car la police est soupçonnée d’être responsable de la mort des deux étudiants. Une version que démentent les officiers concernés.

L’autopsie a révélé que les deux jeunes étaient décédés suite à des coups à la tête et aux côtes. Selon les officiers présents lors de l’arrestation, les garçons se seraient blessés eux-mêmes lors du trajet vers le commissariat. Ils auraient sauté du véhicule de police en marche. Puis ils auraient succombé à leurs blessures à l’hôpital.

Début d’enquête de la police des polices 

Plusieurs associations de défense des droits humains remettent toutefois en question la version des officiers et les accusent d’être responsables des décès. D’après les médias nationaux, des témoins auraient en effet vu la police frapper les deux frères.

La famille des victimes demande donc des réponses. Un appel à ce que justice soit faite repris en masse par les Kényans sur Twitter. Mais aussi dans les rues de Kianjokoma, ville où s’est produite l’arrestation, et où des manifestations ont eu lieu la semaine dernière. Car ces récents décès ne sont pas des cas isolés. Les ONG dénoncent une forte brutalité policière au Kenya depuis la mise en place des mesures sanitaires.

Face à ces réactions, les autorités kényanes ont promis d’enquêter. Le ministre de l’Intérieur a même rencontré les parents des deux étudiants pour leur assurer que justice sera faite. Et la police des polices a déjà commencé son investigation.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :