Kenya: quand la pandémie de Covid-19 pénalise la prévention contre le VIH [2/2]

kenya: quand la pandémie de covid 19 pénalise la prévention contre le vih [2/2] 62119ba71153b.jpeg
kenya: quand la pandémie de covid 19 pénalise la prévention contre le vih [2/2] 62119ba71153b.jpeg

Publié le :

                Quand on pense au Covid-19, on pense d’abord aux mesures sanitaires. Mais la pandémie a aussi eu des répercussions sur d’autres maladies, comme le VIH. D’après le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le nombre de tests de dépistage du VIH à travers le monde a chuté de 22% entre 2019 et 2020. Et les services de prévention, de 11%.                </p><div readability="37.761732851986">

                <p>À Kisumu, région dans l’ouest du Kenya, la tendance est similaire. Or les enjeux sont importants car le VIH y est endémique : la prévalence s’y élève à 17,3%, contre 4,2% sur l’ensemble du territoire kényan. Les mesures sanitaires prises ces deux dernières années ont créé de l’inquiétude chez les professionnels de santé. 


            </div>
Total
6
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :