Kenya : un star du rap tente de convaincre les jeunes d’aller voter à la présidentielle

kenya : un star du rap tente de convaincre les jeunes d’aller voter à la présidentielle 6296c2e9753a0.jpeg
kenya : un star du rap tente de convaincre les jeunes d’aller voter à la présidentielle 6296c2e9753a0.jpeg

Publié le :

                La star du rap Octopizzo tente de mobiliser la jeunesse en vue de la présidentielle d’août prochain. Et il y a fort à faire. A peine la moitié des jeunes ayant atteint récemment l’âge de voter se sont inscrits sur les listes électorales. L’artiste vient d’achever une série de concerts destinés à convaincre des jeunes largement désabusés par la politique, de l’utilité d’aller voter.                 </p><div readability="60.931628682601">

                <p><em>Avec notre correspondante à Nairobi,</em> <strong>Florence Morice</strong>

Jamais depuis l’avènement du multipartisme au Kenya en 1992, les nouveaux électeurs potentiels n’ont été aussi peu nombreux à s’enregistrer. Et ce constat inquiète l’artiste Octopizzo. « A chaque élection, le nombre des nouveaux inscrits ne fait que diminuer. C’est vraiment un mauvais signal. »

L’artiste a donné récemment une série de concerts, où en guise de ticket d’entrée, les jeunes avaient la possibilité de s’inscrite sur les listes électorale. L’occasion surtout pour le rappeur de faire passer à son public quelques messages clés. « Les jeunes sont frustrés car ils ont l’impression que peu importe qu’ils votent ou non rien ne va changer pour eux, ils seront toujours sans travail. Vous ne pouvez pas juste renoncer à votre droit de voter. Les choses peuvent changer mais ça commence par vous. » 

L’Union européenne soutient et finance cette campagne. La cheffe de la délégation Henriette Geiger a assisté à l’un des concerts, à Mombassa, le week-end dernier.  « Tous les jeunes à qui nous avons parlé nous ont dit qu’ils n’avaient pas confiance dans le système actuel. Mon message a été de dire ; si vous ne vous engagez pas, vous n’aurez pas le pouvoir et vous ne pourrez rien changer. »

Des messages qui ont encore du mal à passer auprès d’une jeunesse kényane largement désabusée par sa classe politique, après des décennies de promesses non tenues, sur fond de scandales de corruption et d’allégations de fraude électorales. 

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :