La Cédéao suspend la Guinée de ses instances suite au coup d’État

la cédéao suspend la guinée de ses instances suite au coup d’État 6139648b6f52f.jpeg
la cédéao suspend la guinée de ses instances suite au coup d’État 6139648b6f52f.jpeg

Publié le :

La situation en Guinée est examinée ce mercredi par les chefs d’État de la Cédéao réunis en sommet extraordinaire virtuel, 72 heures après le coup d’État qui a renversé le président Alpha Condé à Conakry et des sanctions ont été annoncées.

Il n’y a pas encore eu de communiqué officiel de la Cédéao, suite à ce sommet extraordinaire, mais selon le ministre burkinabé des Affaires étrangères, Alpha Barry, la Guinée est suspendue des instances de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest. L’organisation régionale exige également la libération immédiate du président Alpha Condé et elle a décidé d’envoyer, dès demain jeudi, une délégation de haut rang en Guinée.

Dès l’ouverture de ce sommet virtuel, le président du Ghana Nana Akufo-Addo avait évoqué une « violation claire » de la charte de bonne gouvernance de la Cédéao et « un incident malheureux et regrettable » pour qualifier le coup d’État mené par les forces spéciales, emmenées par le colonel Mamady Doumbouya. Dès dimanche, la Cédéao avait déjà condamné la prise de pouvoir par les militaires, et l’arrestation du président Alpha Condé.

Les chefs d’État de la région ont aussi évoqué la transition en cours au Mali après y avoir envoyé une mission, qui s’est terminée mardi et qui s’est dite préoccupée quant à la possibilité de tenir les élections dans les délais. Présidentielle et législatives sont censées se tenir en février prochain, soit 18 mois après le coup d’État d’aout 2020.

Suite à ce putsch, la Cédéao avait aussi suspendu le pays et adopté des sanctions essentiellement économiques.

Total
6
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :