La Haut-Commissaire de l’ONU Michelle Bachelet préoccupée par les droits de l’homme en Guinée

la haut commissaire de l’onu michelle bachelet préoccupée par les droits de l’homme en guinée 6302dd7cb400c.jpeg
la haut commissaire de l’onu michelle bachelet préoccupée par les droits de l’homme en guinée 6302dd7cb400c.jpeg

Publié le :

                Le 15 août dernier, Michelle Bachelet a adressé une lettre au président de la transition guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya. Elle revient sur les évènements qui ont secoué le pays ces dernières semaines.                </p><div readability="46.924083769634">

                <p>C'est une piqûre de rappel concernant les droits fondamentaux que Michelle Bachelet fait au président guinéen. Dans le viseur de la Haut-Commissaire aux droits de l'homme, les manifestations anti-junte des 28 et 29 juillet derniers. Les forces de sécurité guinéennes ont réprimé les rassemblements dans la violence, entrainant des morts et des blessés. Pour Michelle Bachelet, « <em>de telles actions pourraient constituer des violations des droits de l'homme </em>». Elle encourage le gouvernement à ouvrir des enquêtes afin que les auteurs soient traduits en justice. 

La responsable onusienne est aussi revenue sur les nombreuses arrestations de manifestants ainsi que ceux de membres de l’opposition politiques et de la société civile. Elle appelle à leur libération et au respect de leurs droits fondamentaux.

Autre point évoqué par Michelle Bachelet, la décision prise le 9 août dernier de dissoudre le Front national pour la défense de la Constitution à l’initiative des manifestations anti-junte. « Une telle mesure constitue une atteinte grave à la liberté d’association et de réunion pacifique », explique-t-elle. Elle demande au gouvernement guinéen de revenir sur cette décision, tout en l’appelant à privilégier le dialogue pour apaiser les tensions politiques.  

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :