La Pologne a envahi par erreur la République tchèque en mai

Le pays a reconnu un “malentendu”. L’armée polonaise a admis avoir envahi accidentellement une portion du territoire tchèque en mai dernier, raconte  CNN ce samedi. Des soldats polonais ont franchi la frontière entre la Pologne et la République tchèque avant de s’y déployer, a relaté le ministère tchèque des Affaires étrangères à la chaîne de télévision. 

Les forces armées, qui surveillaient la frontière notamment en raison de la pandémie de coronavirus, ont commencé à refouler des citoyens tchèques qui tentaient de se rendre dans une église se trouvant pourtant dans leur pays.

“Aucune intention hostile”

Cette situation insolite a poussé l’ambassade tchèque à Varsovie à en informer son homologue polonais. Le gouvernement tchèque a indiqué à CNN que la Pologne n’avait pas su expliquer comment elle s’était retrouvée à annexer temporairement son pays voisin. 

“Nos homologues polonais nous ont assuré que cet incident était un malentendu causé par l’armée polonaise sans aucune intention hostile, mais nous attendons néanmoins une déclaration officielle”, a expliqué le ministère tchèque des Affaires étrangères, ajoutant que “les soldats polonais ne sont plus présents sur notre territoire et nos citoyens peuvent de nouveau se rendre libre sur ces lieux.”

Une “invasion” d’une durée inconnue

Les autorités tchèques ignorent également combien de temps sont restés les forces armées polonaises sur leur territoire. “Ce n’était pas un acte délibéré. Cela a été réglé et l’affaire a été résolue”, répond le ministère tchèque de la Défense. 

L’incident s’est déroulé non loin de Pielgrzymow, un petit village polonais situé près de la frontière. 

“Les soldats de l’armée polonaise étaient déployés en soutien des garde frontaliers après la fermeture de la frontière à cause de la crise sanitaire”, a expliqué de son côté le ministère polonais de la Défense qui n’a pas précisé la durée durant laquelle ses soldats se sont retrouvés sur le territoire tchèque. 

Si les frontières entre États membres de l’Union européenne sont parfois peu visibles en raison de l’espace Schengen, la crise sanitaire mondiale a obligé ces pays à renforcer les contrôles frontaliers pour éviter la propagation du virus.

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :