La qualification d’Ons Jabeur pour la finale de Wimbledon enchante les Tunisiens

la qualification d’ons jabeur pour la finale de wimbledon enchante les tunisiens 62c8dbfcee545.jpeg
la qualification d’ons jabeur pour la finale de wimbledon enchante les tunisiens 62c8dbfcee545.jpeg

Publié le :

                Ons Jabeur, qualifiée au final de Wimbledon, jeudi 7 juillet, est devenue la première femme tunisienne, arabe et africaine à parvenir au finale d'un tournoi du Grand Chelem. La joueuse, deuxième mondiale, a réalisé un exploit historique et part favorite pour gagner la finale de Wimbeldon ce samedi. Ons Jabeur est devenue une icone pour les Tunisiens qui sont fier de leur championne. Ils ont massivement suivi le matche de tennis qui l'a opposé à l'Allemande Tatiana Maria.                 </p><div readability="55.972076788831">

                <p>Habituellement, les cafés et les bars à Tunis sont noirs de monde pour suivre des matchs de football mais jeudi dernier, ils étaient tous branché sur le tennis pour suivre le demi finale de Wimbeldon. Quand elle s'est qualifié au finale la joie a explosé et certains manifestaient leur joie dans la rue en répétant le nom de leur joueuse préféré.

Ons Jabeur est devenue pou les Tunisiens « Onstoppable » pour dire qu’elle est inarrêtable, source d’inspiration pour les jeunes de son pays et au-delà, dans le continent africain et le monde arabe.

Face à la presse tunisienne qui comme la population s’enflamme pour leur joueuse préférée, seuls quelques voix des Frères musulmans tunisiens attaquent Ons Jabeur et minimisent ces exploits. Ils l’attaquent en tant que femme et l’appelle à couvrir son corps, à se voiler. Exemple, l’ex-parlementaine d’Ennahda qui s’est moqué du surnom de la championne; « ministre du bonheur », rappelant la situation du peuple tunisien qui est : « opprimé, pauvre et au chômage ».

Ces positions ont été largement dénoncées sur les réseaux sociaux par les Tunisiens qui espèrent la victoire de Ons Jabeur ce samedi pour célébrer doublement et de la meilleure façon la fête du sacrifice.


Que Dieu l’aide. Mais même en cas de perte, elle est déjà arrivée à un stade où elle a fait la fierté de la Tunisie en tant que femme arabe.

L’exploit d’Ons Jabeur a amené nombre de Tunisiens à se passionner pour le tennis

            </div>
Total
20
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :