L’armée congolaise et la Monusco signent un accord pour des opérations conjointes dans l’est

l’armée congolaise et la monusco signent un accord pour des opérations conjointes dans l’est 61b1610a877a6.jpeg
l’armée congolaise et la monusco signent un accord pour des opérations conjointes dans l’est 61b1610a877a6.jpeg

Publié le :

                L'armée congolaise et la force de l'ONU en RDC (Monusco) se sont dotées mardi d'un cadre pour mener des opérations conjointes contre la centaine de groupes armés actifs dans l'est du pays depuis près de trois décennies. Les deux parties ont signé un accord à Kinshasa.                </p><div readability="62.256637168142">

                <p><em>Avec notre correspondant à Kinshasa</em>, <strong>Kamanda Wa Kamanda Muzembe</strong>

Le document intitulé « Directives des opérations conjointes » a été signé au siège de l’armée congolaise. Une occasion pour l’ensemble des contingents des casques bleus en RDC de s’engager pour « l’application stricte de la force » contre les groupes armés, selon le général Célestin Mbala Munsense, chef d’état-major général des Forces armées de la RDC. « Jusque-là, le chapitre 7 réservait que la FIB (la brigade d’intervention de la Monusco) et le reste de la force avait l’attitude de suivre le chapitre 4, qui est la mission d’observation », rajoute le chef d’état-major. 

Pour le général Affonso Da Costa, commandant en chef de la force de la Monusco, l’engagement des casques bleus sur le théâtre des combats ne se fera qu’aux côtés des FARDC : « Nous sommes là en soutien des opérations conjointes : renforts, intelligence, logistique, protection des civils aux alentours avec la FARDC. »

Ce document vient combler un vide « parce qu’il n’y avait pas un mécanisme de coordination au niveau opérationnel », a déploré le général Da Costa, ajoutant que désormais, avec ce manuel de procédure, la force de l’ONU en RDC va davantage être mobilisée.

Les responsables militaires ont rappelé que les casques bleus de la Monusco ne participeraient pas aux opérations en cours menées conjointement par les FARDC et l’armée ougandaise dans l’est de la RDC. Mais pour « éviter des dégâts entre amis », les trois forces partagent les renseignements.

            </div>
Total
2
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :