Le Burkina Faso se lance dans la téléconsultation médicale

le burkina faso se lance dans la téléconsultation médicale 6122fe8e786f6.jpeg
le burkina faso se lance dans la téléconsultation médicale 6122fe8e786f6.jpeg

Publié le :

Au Burkina Faso, après la ville de Tenkodogo, c’est le centre hospitalier régional de Dori, dans la région du Sahel, qui expérimente cette nouvelle procédure de prise en charge des patients. Conçue et mise en place par les techniciens burkinabè du ministère de l’Economie numérique, cette nouvelle plateforme vise à améliorer l’offre de santé, en permettant aux populations dans les régions de bénéficier de l’expertise des spécialistes pour la prise en charge de leur état sanitaire.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Nous avons assisté à une séance de consultation entre un spécialiste en pédiatrie du CHU Yalgado Ouédraogo, à Ouagadougou, et un médecin, à Dori, dans la région du Sahel. Sur un écran, dans son bureau au département de pédiatrie du CHU Yalgado-Ouédraogo, à Ouagadougou, le professeur Fla Koueta consulte une patiente admise au Centre hospitalier régional de Dori, à environ 270 km de la capitale.

Un échange facilité

Le médecin traitant fait le point sur l’état de santé de la patiente. Le spécialiste réajuste le traitement et demande des examens complémentaires : « Cet exercice nous a permis naturellement de rentrer en contact avec nos collègues de Dori, et de pouvoir échanger sur un cas d’un patient qui est dans une situation délicate. Il a une envenimation grave, 3 ou 4. Globalement, ça nous permet de faire l’expertise et de renforcer les équipes qui sont en périphérie. »

Après Tenkodogo, c’est la ville de Dori qui vient d’être équipée pour la téléconsultation. L’objectif, pour le gouvernement burkinabè, c’est d’améliorer l’offre de santé en mettant à la disposition des Centres régionaux de santé, des spécialistes. « L’avantage, on l’a vu en visitant les services de pédiatrie, ces enfants auraient pu avoir un meilleur état de santé si, dès la consultation dans leur commune, ils avaient bénéficié de l’avis d’un spécialiste. Donc il nous faut aller rapidement, en faisant en sorte que ce dispositif soit installé », souligne Hadja Ouattara Sanon, ministre de l’Économie numérique, des postes et de la transformation digitale.

Protection des données

La ministre de l’Economie numérique rassure que des dispositions sont prises pour la protection des données à caractère personnel des patients.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :