Le cercueil de Patrice Lumumba défile dans les rues de Bruxelles

le cercueil de patrice lumumba défile dans les rues de bruxelles 62b2718c97b97.jpeg
le cercueil de patrice lumumba défile dans les rues de bruxelles 62b2718c97b97.jpeg

Publié le :

                Le cercueil de Patrice Lumumba a été accueilli mardi soir à l'aéroport de Melsbroek avec haie d'honneur militaire avant le décollage pour Kinshasa. Dans la journée, la dépouille a déambulé dans le quartier congolais de la capitale belge. Le cortège a fait une halte au square Patrice Lumumba de Bruxelles où différentes associations lui ont rendu hommage. Reportage.                </p><div readability="61.258860759494">

                <p><em>De nos envoyés spéciaux à Bruxelles,</em>

C’est sous un petit crachin que le cortège s’est avancé lentement en milieu d’après-midi dans le quartier Matonge. La dépouille de Patrice Lumumba est accompagnée par des dizaines de personnes qui chantent et dansent. Des badauds filment la déambulation avec leur portable.

Didier Mayenga est venu de Liège pour l’évènement : « C’est un moment important parce que Patrice Lumumba était un fédérateur et il avait une dimension nationale. Il manque au pays. »

« Lumumba nous hante, il nous habite »

Sur le square Lumumba inauguré en 2018, de petits chapiteaux ont été dressés, des sièges installés. Un collectif d’associations a tenu à rendre un dernier hommage au leader congolais avant qu’il ne quitte le sol belge.

Parmi les personnes présentes, le célèbre écrivain congolais Jean Bofane, qui a du mal à réaliser : « On n’aurait jamais pu imaginer que Patrice Lumumba puisse avoir la paix. C’est très fort. C’est quelque chose qui ne nous quitte pas. La nouvelle génération, elle s’est appropriée Lumumba depuis longtemps. Lumumba nous hante, il nous habite. »

La dépouille du héros de l’indépendance est partie ensuite vers l’aéroport pour son voyage de retour dans son pays natal. Direction Onalua, le village natal de Patrice Lumumba, après une escale rapide à Kinshasa.


Honneurs militaires avant le départ de Kinshasa du cercueil de Lumumba, le 21 juin 2022.
Honneurs militaires avant le départ de Kinshasa du cercueil de Lumumba, le 21 juin 2022. © Paulina Zidi/RFI

♦ Le dernier voyage du héros national

C’est avec les honneurs militaires et dans un avion à son effigie que la dent du premier Premier ministre congolais va rentrer en RDC. Un avion venu il y a quelques jours de Kinshasa avec la délégation ministérielle, composé du chef du gouvernement, et de plusieurs ministres, dont celui des Affaires étrangères, de la Santé ou encore de la Communication. L’avion a surtout transporté le cercueil de Patrice Lumumba. Un cercueil fabriqué au Congo, à l’école des beaux-arts de Kinshasa. Assez majestueux, il est en bois massif, sombre et orné de motifs traditionnels et sa face avant avec les deux grandes spatules rappelle le tambour messager. C’est dans ce cercueil que depuis lundi matin repose désormais la dent remise à la famille par la justice belge. Une dent conservée dans un écrin bleu vif qui a lui-même été déposé lors d’une cérémonie intime dans le cercueil. Le vol affrété par le gouvernement congolais s’envole de l’aéroport militaire de Melsbroek au nord de Bruxelles. Dans l’avion, en plus de la délégation ministérielle, il y a aussi la famille, des compagnons de lutte. La délégation doit se poser au petit matin à Kinshasa pour une courte escale avant le Sankuru.

►À lire aussi : 

Restitution de la dépouille de Patrice Lumumba: un «moment d’émotion et d’espoir» pour sa fille

Patrice Lumumba: comment l’Occident s’est fabriqué un ennemi

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :