Le chef de l’opposition remporte le scrutin présidentiel au Malawi

Le nouveau président du Malawi, Lazarus Chakwera, lors d’un meeting le 4 février 2020, à Lilongwe, la capitale.

Le chef de l’opposition malawite, Lazarus Chakwera, a remporté le scrutin présidentiel disputé mardi face au sortant, Peter Mutharika, dont la réélection en 2019 avait été annulée en raison de fraudes, a annoncé, samedi 27 juin, la commission électorale (MEC).

« La commission déclare que Lazarus Chakwera, qui a obtenu 58,75 % des suffrages, a atteint la majorité requise et est élu président du Malawi », a déclaré son président, Chifundo Kachale.

Lire aussi Au Malawi, le chef de l’opposition serait en tête de l’élection présidentielle

Le « pire vote de l’histoire » du pays

Avant même l’annonce de sa défaite, M. Mutharika avait dénoncé, plus tôt dans la journée de samedi, des « irrégularités » dans le scrutin et son parti avait exigé une nouvelle élection. « Nous pensons que la plupart des résultats envoyés à la MEC ne sont pas le reflet de la volonté du peuple », a déclaré le chef de l’Etat sortant, qualifiant le vote de mardi de « pire de l’histoire » du pays.

Lire aussi Présidentielle dans le calme au Malawi, après l’annulation du scrutin de 2019

Lors du scrutin disputé en mai 2019, la MEC avait proclamé la victoire de Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014, avec 38,57 % des suffrages contre 35,41 % pour Lazarus Chakwera. Mais, saisie par l’opposition, la Cour constitutionnelle avait invalidé en février dernier les résultats pour cause d’« irrégularités généralisées et systématiques » et ordonné la tenue d’un nouveau scrutin.

Le Malawi n’est que le deuxième pays d’Afrique subsaharienne à avoir annulé une élection présidentielle, après le Kenya en 2017.

Lire aussi Au Malawi, les enfants rastas retrouvent le chemin de l’école publique

Le Monde avec AFP

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Related Posts