Le Kenya tente d’accélérer la vaccination contre le Covid-19

le kenya tente d’accélérer la vaccination contre le covid 19 6134227448417.jpeg
le kenya tente d’accélérer la vaccination contre le covid 19 6134227448417.jpeg

Publié le :

Si la situation épidémique se stabilise dans le pays avec 840 nouveaux cas détectés au cours des dernières 24 heures, la vaccination progresse lentement. Moins de 3% de la population adulte kényane a reçu deux doses. Alors, Nairobi tente de mettre les bouchées doubles.

Avec notre correspondante à Nairobi, Albane Thirouard

L’objectif du gouvernement est ambitieux : vacciner 10 millions de personnes d’ici la fin de l’année. Pourtant, seuls un peu plus de 800 000 adultes ont reçu leurs deux doses. Deux raisons principales, selon le virologue, Eddy Okoth Odari :

On n’avait pas assez de vaccins, d’abord. Les Kényans n’étaient pas sûrs de pouvoir recevoir leur deuxième dose. Puis, nous n’avions qu’un seul vaccin. Certaines personnes se demandaient : “mais pourquoi il n’y a que le Astra-Zeneca ?” Alors qu’on voyait ses effets secondaires dans d’autres pays. Ça a généré de la peur.

Le gouvernement a reçu vendredi soir 141 600 doses du vaccin Johnson & Johnson, sur les 13 millions commandées à l’Union africaine. Quelque 55 000 doses d’Astra Zeneca sont arrivées de Lettonie samedi. La semaine dernière, c’était des doses Moderna qui avaient été acheminées des États-Unis. Le Kenya espère donc accélérer la vaccination avec ces nouvelles arrivées.

Alfred Bob, perché sur sa moto-taxi, les attend de pied ferme. « Ce n’est pas facile d’accès en ce moment. La vaccination ne se fait que dans des endroits spécifiques, et quand tu y arrives, il y a de longues queues. Je dois travailler, moi. J’irai quand les vaccins seront plus disponibles et quand ce sera plus rapide. »

Banice Mwangi, elle, a justement fait la queue toute une demi-journée. Mais cette jeune chimiste de 24 ans tenait absolument à se faire vacciner. « Ça booste l’immunité, donc je l’ai fait. Comme ça, si jamais j’attrape le Covid, les effets seront beaucoup moins importants que si je ne suis pas vaccinée. Et si tu es moins malade, ça rend les choses plus faciles pour tout le monde autour de toi. »

Le Kenya attend encore de nouvelles livraisons. Et espère pouvoir distribuer 150 000 doses par jour d’ici décembre.

Total
9
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :