Le Sénégal et la Guinée-Bissau renforcent leur coopération militaire

le sénégal et la guinée bissau renforcent leur coopération militaire 6302de26b4a1e.jpeg
le sénégal et la guinée bissau renforcent leur coopération militaire 6302de26b4a1e.jpeg

Publié le :

                Le chef d’État-major de l’armée sénégalaise, le général Cheick Wade, a effectué une visite en Guinée-Bissau, le vendredi 19 août, une première depuis le déploiement des forces de son pays dans le cadre de la Mission d’appui pour la stabilisation de la Guinée-Bissau (MASG). Cette visite s’inscrit aussi autour du renforcement de la coopération militaire entre Dakar et Bissau.                </p><div readability="67.977064220183">

                <p><em>Avec notre correspondant à Bissau,</em> <strong>Allen Yero Embalo</strong>

Cette visite de 24 heures a permis au chef des armées sénégalaises, le général Cheikh Wade, de s’entretenir avec le commandement des forces sénégalaises déployées en Guinée-Bissau depuis juin dernier dans le cadre de la Mission d’appui pour la stabilisation de la Guinée-Bissau (MASG).

Patrouilles mixtes

Dans le domaine bilatéral, plusieurs accords encadrent actuellement la coopération militaire à savoir, les échanges d’informations notamment, les patrouilles mixtes le long de la frontière commune et la formation des officiers supérieurs bissau-guinéens au Sénégal. Cependant, le chef d’état-major de la Guinée-Bissau, le général Biagué Na Ntan, souhaite que ces liens soient renforcés.

La Guinée-Bissau et le Sénégal partagent 338 kilomètres de frontière commune, le long de laquelle sévit une rébellion depuis une quarantaine d’années. Cette question n’a pas été publiquement évoquée. Or, selon certains observateurs, elle demeure au cœur de l’entretien entre les deux délégations.

Collecte des armes

Dans le cadre des accords signés, le 4 août dernier, entre une faction des indépendantistes de Casamance et le gouvernement sénégalais, la Guinée-Bissau a été chargée, comme partie garante, de superviser le cantonnement et la collecte des armes des rebelles, à partir du mois d’octobre prochain.

À lire aussi: Sénégal: l’armée en opération sur le «front sud» à la frontière bissau-guinéenne

            </div>
Total
6
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :