Le trafic de bois de rose au cœur des tensions à la frontière entre la Gambie et la Casamance

le trafic de bois de rose au cœur des tensions à la frontière entre la gambie et la casamance 61f73d33dfa04.jpeg
le trafic de bois de rose au cœur des tensions à la frontière entre la gambie et la casamance 61f73d33dfa04.jpeg

Publié le :

                En Gambie, après la mort de deux soldats sénégalais et la disparition de 9 autres dans des affrontements au sud du pays, de nombreuses questions restent en suspens. Selon l’état-major à Dakar, les assaillants étaient à bord d’un camion transportant du bois. Une ressource naturelle très convoitée dans la région.                </p><div readability="61.276989512647">

                <p><em>Avec notre correspondant à Banjul,</em> <strong>Milan Berckmans</strong>

Les trafiquants l’appellent « l’ivoire de la forêt », le bois de rose est un arbre rare particulièrement demandé en Chine, découpé illégalement en Casamance et qui transite par le port de Banjul, là aussi de manière illicite.

Et pourtant, en 2017, le Sénégal et la Gambie ont tous deux signés un traité international pour la protection de ce bois lorsqu’il fut reconnu comme étant « en voie de disparition ».

Mais d’un côté les rebelles du MFDC, mouvement indépendantiste casamançais, en ont fait leur principale source de revenus. Et de l’autre : les autorités gambiennes continuent de délivrer des licences de transit aux transporteurs de bois, comme l’explique Omar Malmo Junior, de l’ONG gambienne Green up active sur la reforestation. 

Il faut dire que ce business rapporte gros : selon une enquête de la BBC en 2020, le pays avait exporté pour 300 millions de dollars de ce bois sur six ans. Un marché lucratif qui est au cœur des tensions observées ces derniers jours à la frontière entre la Gambie et la Casamance. 

 À lire aussi : Gambie: mort de deux soldats sénégalais de la force de la Cédéao dans une attaque

Selon l’état-major sénégalais, les recherches « se poursuivent » au sud de la Gambie pour tenter de retrouver les 9 soldats portés disparus depuis lundi 24 janvier.

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :