Le voyage du pape François en Afrique reporté sine die pour raisons de santé

le voyage du pape françois en afrique reporté sine die pour raisons de santé 62a3f2d0e8334.jpeg
le voyage du pape françois en afrique reporté sine die pour raisons de santé 62a3f2d0e8334.jpeg

Publié le : Modifié le :

                Le Vatican confirme que le souverain pontife ne pourra se rendre début juillet en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud en raison de fortes douleurs au genou. Les problèmes de santé du pape François ont également relancé des rumeurs sur une possible renonciation.                </p><div readability="138.99065966141">

                <p>Ce report n’est pas totalement une surprise: depuis le début du mois de mai, en effet, le pape se déplace en fauteuil roulant. L’<strong><a href="https://www.rfi.fr/fr/europe/20210704-le-pape-françois-annonce-un-voyage-en-hongrie-et-en-slovaquie-en-septembre" target="_self" rel="noopener">opération subie par François au côlon</a></strong> l’été dernier l’a fortement diminué, mais c’est ce genou droit qui le fait souffrir depuis des mois. Il souffre de gonalgie, une arthrose du genou particulièrement douloureuse, et a déjà subi plusieurs infiltrations pour le soulager, <strong>rapporte notre correspondant Vatican,</strong> <strong>Eric Sénanque</strong>

« Acceptant la demande des médecins, a expliqué le porte-parole du St Siège, et afin de ne pas annuler les résultats des thérapies du genou encore en cours, le Saint-Père se voit contraint, à regret, de reporter le voyage apostolique en République démocratique du Congo et au Sud-Soudan prévu du 2 au 7 juillet, à une nouvelle date à définir ». Voilà, ce que dit le communiqué officiel du Vatican, laissant entendre que le pape argentin pourrait échapper à une opération.

Très attendu à Juba

Le pape François était attendu à Kinshasa, mais surtout aussi à Goma où il devait rencontrer des personnes déplacées victimes des violences qui sévissent toujours dans la région du Kivu. Un rendez-vous qui était très attendu, tout comme son étape à Juba, la capitale sud soudanaise où sa présence était attendue depuis plusieurs années.

Aucune date donc n’a pour l’heure été fixée pour un nouveau voyage et rien ne dit qu’à 85 ans, il puisse se rendre dans les deux pays d’Afrique. Un autre voyage apostolique, celui prévu au Canada à la fin du mois de juillet, n’est pas encore officiellement reporté, mais pourrait lui aussi être fortement compromis.

Une messe prévue à Goma dans un camp de réfugiés

Ce voyage aurait été le premier qu’il aurait dû effectuer dans sa quasi-totalité en fauteuil roulant. Ce serait aussi le premier voyage apostolique depuis 37 ans en RDC, après la visite de Jean-Paul II en 1980, puis en 1985.

Ce déplacement du chef spirituel des catholiques suscitait énormément d’espoirs en RDC, dans un contexte de guerre avec des attaques récurrentes. Cela notamment par les combattants du M23 dans l’Est. Puis des tensions avec le Rwanda accusé de soutenir cette rébellion, et un contexte de difficultés socio-économiques croissantes.

François, surnommé le « pape des Pauvres », devait d’ailleurs se rendre à Goma pour une messe dans un camp de réfugiés, et rencontrer les populations déplacées du conflit et les sinistrés de la catastrophe de l’éruption du volcan Nyiragongo – survenue en 2021.

Ce voyage, qui était placé sous le signe de la paix, aurait été son quatrième sur le continent africain. Il s’était rendu en Ouganda, au Maroc, au Kenya, en République centrafricaine, puis en Égypte.

La déception est donc immense au Sud-Soudan où il était attendu depuis plus de deux ans. Mais également en RDC, notamment du côté de la population, rapporte notre envoyé spéciale à Kinshasa, Claire Fagès.

REPORTAGE: La population de RDC se montre déçue après le report de la visite du Pape François

Pour Mgr Utembi, archevêque de Kisangani et président de la Conférence épiscopale du Congo (Cenco), la visite n’est que reportée, il faut donc garder espoir.

Pour Mgr Utembi, archevêque de Kisangani et président de la Conférence épiscopale du Congo (Cenco), il faut espérer une visite future

Pour Jean-Baptiste Noé, rédacteur en chef de la revue Conflits, auteur de François, le diplomate et de Géopolitique du Vatican, cette annonce n’est pas surprenante, car « on sait que le pape ne peut plus marcher depuis plusieurs semaines ».

Pour Jean-Baptiste Noé, le report de la visite du Pape François est uniquement dû à sa santé

Des rumeurs relancées sur une prochaine renonciation

Immanquablement, les spéculations sur l’état de santé du souverain pontife se font de nouveau sentir dans les couloirs du Vatican. Ces dernières semaines, c’est même les rumeurs d’une démission qui ont de nouveau gonflé, rapporte notre correspondant au Vatican, Éric Sénanque.

La convocation d’un consistoire le 27 août et une visite de François le lendemain sur la tombe du Pape Celestin V à l’Aquila (centre de l’Italie) – le seul pontife de l’histoire à avoir démissionné avant Benoît XVI – ont redonné du crédit à cette thèse, même si rien ne permet de le penser.

L’un des plus proches conseillers du pape, le cardinal hondurien Oscar Mariadaga a qualifié les rumeurs de « feuilleton de bas étage » assurant que François « continuera[it] à gouverner l’Église ».

La dernière annulation d’un voyage pontifical pour raisons de santé remonte à 1994. À l’époque Jean-Paul II devait se rendre aux États-Unis mais n’était pas suffisamment remis d’une opération au col du fémur. Un voyage effectué l’année suivante.

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :