Législatives au Congo: les instances d’organisation font le point sur les préparations

législatives au congo: les instances d’organisation font le point sur les préparations 629c089b192e8.jpeg
législatives au congo: les instances d’organisation font le point sur les préparations 629c089b192e8.jpeg

Publié le :

                La Commission nationale électorale indépendante (CNEI) et la Direction générale des affaires électorales (DGAE), toutes deux en charge de l’organisation des élections, se sont rencontrées pour la première fois samedi 4 juin pour faire le point sur la préparation des législatives et élections du 10 juillet. Elles affirment avoir effectué d’importantes avancées pour la bonne tenue des scrutins tandis que l’opposition estime qu’il y a encore des manquements.                </p><div readability="65.297297297297">

                <p><em>Avec notre correspondant à Brazzaville,</em> <strong>Loïcia Martial</strong>

Au terme de leur réunion d’évaluation des opérations préparatoires des élections, les deux organes ont remis à la presse un communiqué conjoint dans lequel ils précisent que « toutes les opérations d’enrôlement sur les listes électorales sont achevées ».

« Le préfet responsable de la DGAE qui est à la manœuvre en ce qui concerne la saisie des renseignements collectés, a pris le risque (mesuré) de nous dire que 95% des listes à imprimer l’ont déjà été. Et environ 95% des cartes à éditer le sont aujourd’hui. Elles sont donc prêtes », a indiqué à la presse Henri Bouka, président de la Commission électorale. 

La CNEI et la DGAE disent vouloir harmoniser rapidement la distribution des cartes d’électeurs. Pour ce faire, ils vont rencontrer le ministre de l’Administration du territoire, en charge des élections, pour décider du plan et de la date de cette distribution.

Toutes ces dispositions ne semblent toutefois pas rassurer certaines formations d’opposition qui prennent part aux élections. « L’organisation ne sera jamais parfaite car nous sommes une démocratie balbutiante qui se cherche encore », a renchéri sous couvert d’anonymat un responsable de l’Union des démocraties humanistes (DUDH-Yuki) du défunt opposant Guy-Brice Parfait Kolélas.

Initialement prévue pour le 31 mai, la date de clôture de dépôt des candidatures a été repoussée au 7 juin. 

Ces dernières années, les élections ont été marquées au Congo soit par un taux d’abstention considérable, soit par des contestations devant le juge électoral.

            </div>
Total
34
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :