Législatives au Sénégal: le retour en force d’Aminata Touré, tête de liste nationale de la majorité

législatives au sénégal: le retour en force d’aminata touré, tête de liste nationale de la majorité 62d60b60b6bd4.jpeg
législatives au sénégal: le retour en force d’aminata touré, tête de liste nationale de la majorité 62d60b60b6bd4.jpeg

Publié le :

                Caravanes, entretiens avec les chefs religieux, visites de proximité… au Sénégal, les candidats aux élections législatives du 31 juillet ont entamé la deuxième semaine de campagne. Huit listes sont en compétition. Du côté de la coalition présidentielle - Benno Bokk Yaakaar - c’est Aminata Touré qui dirige la liste nationale. Un retour en force pour l’ancienne Première ministre.                </p><div readability="77.975051975052">

                <p><em>Avec notre correspondante à Dakar,</em> <strong>Charlotte Idrac</strong>

Elle a une voix qui porte, grave et forte. « Cela colle avec son caractère bien trempé », affirme un observateur de la vie politique

 Aminata Touré, surnommée « Mimi Touré » ou parfois la « Dame de fer », est la seule femme tête de liste nationale pour ces élections. Depuis l’arrivée au pouvoir de Macky Sall, en 2012, l’ancienne fonctionnaire internationale aura été ministre de la Justice, puis Première ministre en 2013.

Candidate à Dakar lors des élections locales de 2014, Aminata Touré est largement battue par le maire sortant, Khalifa Sall, et démise de ses fonctions dans la foulée. Elle est alors nommée au poste flou « d’envoyée spéciale du président de la République », une traversée du désert avant de prendre la tête du Conseil économique, social et environnemental (CESE) en 2019, jusqu’à son remplacement, par Idrissa Seck, en octobre 2020.

Et la revoilà donc au premier plan pour ces législatives. « Battante », « travailleuse », « efficace », selon des proches, Aminata Touré n’a pourtant jamais été élue. « Elle n’a aucune base politique », tacle un opposant.

Sur le terrain, dans le nord et l’est du pays, depuis le début de la campagne, la tête de liste Benno Bokk Yaakaar défend le bilan du chef de l’État et promet une majorité confortable à l’Assemblée.

Rappelons que la coalition Benno Bokk Yaakaar participe à ces législatives sans liste nationale de suppléants puisque celle-ci a été rejetée par le Conseil constitutionnel, pour défaut de parité.

À lire aussi: Législatives au Sénégal: les suppléants de Yewwi Asakan Wi en première ligne

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :